•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déjà 3700 candidatures pour travailler dans les champs

Plusieurs travailleurs étrangers dans un champ de fraises.

L’Union des producteurs agricoles souligne que le Québec est la première province au pays à mettre en œuvre une telle initiative.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'appel du premier ministre François Legault pour trouver des travailleurs qui iront prêter main-forte dans les champs du Québec a été entendu. Environ 3700 candidatures ont été envoyées à Agricarrières pour pourvoir aux postes disponibles dans les fermes de la province.

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation André Lamontagne en a fait l'annonce lors d'une entrevue à l'émission La soirée est encore jeune.

Cet élan de volontaires répond au lancement de la campagne Travailler à la ferme : J’y vais sur-le-champ! qui a pour but d'encourager les Québécois sans emploi à occuper un travail dans le milieu agricole.

L’objectif de la province est de recruter 8500 travailleurs locaux afin de combler l’absence de quelque 3000 travailleurs étrangers. Un incitatif financier de 100 dollars par semaine doit permettre d'assurer une main-d'œuvre locale aux producteurs agricoles.

Cette prime devrait pouvoir mobiliser les gens qui reçoivent déjà la Prestation canadienne d'urgence de 2000 $ par mois. Les employés au chômage des restaurants et les étudiants sont particulièrement visés.

Le programme couvre une période de 34 semaines, soit du 15 avril au 31 octobre 2020.

Le Québec est la première province au pays à mettre en œuvre un tel programme. Des initiatives similaires ont été lancées ailleurs dans le monde. En France, 200 000 personnes ont répondu à l'appel du gouvernement pour travailler dans les terres agricoles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !