•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prendre soin de ses dents au temps du coronavirus

Un enfant chez le dentiste.

Les personnes de 18 ans et moins et de 60 ans et plus sont les plus à risque de carie dentaire.

Photo : cbc.ca

Au Québec, il est recommandé de prendre rendez-vous chez le dentiste au moins une fois par année.

Généralement, l’hygiéniste dentaire procède au nettoyage et le dentiste s’occupe de l’examen.

Toutefois, au mois de mars, ces rendez-vous ont été reportés ou annulés en raison de la pandémie.

En attendant la reprise des consultations, les médecins conseillent aux gens de conserver une bonne hygiène buccale pendant le confinement.

Le président de l’Ordre des dentistes du Québec, le Dr Guy Lafrance, et le président de l’Association des chirurgiens-dentistes du Québec, le Dr Carl Tremblay, rappellent de conserver les bonnes habitudes à travers plusieurs conseils pratiques :

  • Brosser les dents pendant 2 minutes après chaque repas; « le plus possible prendre la soie dentaire après chaque repas, à la suite du repas » ajoute Dr Tremblay.
  • Éviter de multiplier les collations dans la journée. « Si je mange la même quantité de sucre, mais 10 fois dans la journée, plutôt que seulement aux trois repas, bien même si je ne prends pas plus de sucre que l’autre personne, mais que je le prends 10 fois dans la journée à petites doses, je vais faire plus de caries que l’autre personne. Déjà, surtout qu’on est tous chez nous, on a tendance à grignoter un peu plus. Essayer de limiter les petits snacks entre les repas », explique le Dr Tremblay.

Dents sensibles

  • Utiliser un dentifrice non blanchissant;

  • Le Dr Lafrance conseille d’appliquer du dentifrice sur une dent sensible, sans rincer. « Dans ces dentifrices, ils sont chargés de fluor, si on peut faire une couche protectrice de fluor, sur les dents, on peut enlever la sensibilité », dit-il.

  • Au coucher, utiliser un rince-bouche à base de fluor;

  • Éviter les aliments acides comme les agrumes ou les vinaigrettes.

Dent cassée

  • Se procurer de la cire orthodontique en pharmacie pour l’appliquer sur la dent cassée afin de protéger la langue et l’intérieur des joues.

Si vous avez une petite irritation, un petit ulcère, c’est en gardant votre bouche la plus propre possible que ça va guérir plus vite. L’hygiène dentaire, le brossage et la soie dentaire, c’est important, rappelle le Dr Lafrance.

À risque de carie dentaire

Le Dr Carl Tremblay, président de l’Association des chirurgiens-dentistes du Québec, rappelle que les personnes âgées de 18 ans et moins et à partir de 60 ans sont les groupes d’âge les plus à risque de carie dentaire. À partir de 60 ans, souvent on va avoir des récessions gingivales avec des expositions de racines. Les racines n’ont pas d’émail alors elles sont très très très fragiles à la carie dentaire et ce sont des caries qui progressent extrêmement rapidement alors chez les personnes un peu plus âgées, c’est encore plus important d’avoir un examen régulier avec son dentiste.

Urgence dentaire

Les dentistes sont actuellement autorisés à s’occuper des urgences seulement. C’est une douleur dentaire aiguë, une infection importante, un saignement prolongé ou un traumatisme comme quelqu’un qui aurait eu un coup à la bouche et aurait une dent de brisée ou une gencive de déchirée, décrit le président de l’Ordre des dentistes.

Des médicaments peuvent être prescrits aux patients.

Quand le patient téléphone à son dentiste, son dentiste devrait répondre au téléphone, essayer de solutionner son problème par téléphone. Il peut arriver des situations où le dentiste ne peut pas rencontrer des patients. Peut-être qu’il est lui-même malade ou peut-être qu’il a un empêchement quelconque. À ce moment-là, ce serait son devoir à lui de trouver un collègue dans la région qui va pouvoir donner suite aux soins de son patient et de le référer à cet endroit-là, ajoute le Dr Lafrance.

Des cliniques sont désignées au Québec pour traiter les urgences de patients suspectés ou atteints de la COVID-19. En Abitibi-Témiscamingue, cette clinique se trouve à Amos. Les patients doivent y avoir été adressés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Soins et traitements