•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les villages de tente seront démantelés en C.-B. et les sans-abri déplacés dans des hôtels

Des tentes et des personnes dans un parc.

Le parc Oppenheimer à Vancouver abrite de nombreuses personnes itinérantes dans des tentes.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

La Colombie-Britannique ordonne le démantèlement de trois villages de tentes de Vancouver et de Victoria d'ici le 9 mai, en raison de la pandémie de COVID-19. Les occupants seront transférés dans des hôtels, affirme la province.

Les ministres de la Sécurité publique Mike Farnworth, de la Réduction de la pauvreté Shane Simpson et de la Santé mentale et des Dépendances, Judy Darcy, en ont fait l’annonce samedi.

En tout, des centaines de personnes sans-abri vivent actuellement dans les campements du parc Oppenheimer, à Vancouver et du parc Topaz et de l’avenue Pandora, à Victoria.

Des hôtels et d’autres sites seront utilisés pour les loger temporairement en attendant que des logements plus permanents soient rendus disponibles, a expliqué Shane Simpson.

Je reconnais que ce sera bien accueilli par certains d’entre vous, a dit le ministre, s’adressant aux occupants de ces campements.

Cela causera de l’anxiété et de l’hésitation pour d’autres, a-t-il ajouté. Notre priorité est votre santé et sécurité : vous ne serez ni seuls, ni abandonnés.

Victoria et Vancouver ravis

La nouvelle est bien accueillie par le maire de Vancouver, Kennedy Stewart.

Je suis très heureux que la province utilise ses pouvoirs et ses ressources pour fournir un logement et des services à nos voisins les plus vulnérables du quartier du Downtown Eastside, affirme-t-il dans un communiqué. Ces actions vont aider à réduire les surdoses et permettront une distanciation physique, alors que nous vivons deux états d’urgence.

Un total de 686 places en hôtel ou dans des centres communautaires ont été libérées à Vancouver et 324 à Victoria, précise la province.

La mairesse de la capitale de la Colombie-Britannique Lisa Helps se félicite aussi de cette annonce. Cette approche pour aider nos résidents les plus vulnérables est réfléchie, prudente et ultimement, elle nous gardera tous plus en sécurité pendant cette pandémie, déclare-t-elle par communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !