•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les parcs provinciaux fermés jusqu'au 31 mai; la saison de la truite ouverte

parc provincial Killarney

Le parc provincial Killarney en Ontario. (archives)

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Radio-Canada

Le gouvernement prolonge la fermeture des parcs et des réserves de conservation « pour assurer la sécurité des personnes et arrêter la propagation de la COVID-19 ».

Toutes les activités de loisirs demeurent inaccessibles dans le réseau géré par Parcs Ontario, d'après une nouvelle déclaration publiée samedi par les ministres de la Santé, Christine Elliott, et de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs, Jeff Yurek.

Cette mesure concerne le camping motorisé, le camping en arrière-pays, l'hébergement avec toit, les activités quotidiennes, les points d'accès et tous les bâtiments publics, peut-on lire dans le communiqué. Celui-ci précise d'ailleurs que toutes les réservations sont remboursables.

Bien que nous fassions des progrès pour arrêter la propagation, le virus n'a pas encore été contenu, affirment les ministres. Par conséquent, tous les travailleurs, sauf ceux des services essentiels, doivent continuer à rester chez eux et à respecter l'éloignement physique.

La saison de la pêche à la truite ouverte

La pêche à la truite, dont la saison démarre samedi dans le sud de l'Ontario, reste quant à elle autorisée par la province.

John Yakabuski, ministre des Ressources naturelles et des Forêts, a expliqué à CBC News que la décision de ne pas reporter la journée d'ouverture est en partie basée sur l'idée que dans de nombreuses régions plus reculées de l'Ontario, la pêche n'implique aucun rassemblement de personnes.

Des pêcheurs plongent leur ligne dans une rivière

Le jour d'ouverture de la saison de la truite dans le sud de l'Ontario, habituellement établi le dernier samedi d'avril, attire beaucoup de pêcheurs à West Duffins Creek. Cette photo a été prise lors du week-end d'ouverture de l'année dernière.

Photo : Photo soumise par Julie Schrembi

Il ajoute, cependant, que les pêcheurs à la ligne doivent respecter les recommandations du médecin hygiéniste en chef et maintenir tous les protocoles de distance physique lorsqu'ils sont au bord de l'eau.

Nous nous attendons à ce que les pêcheurs se comportent comme tout le monde se comporte pendant cette pandémie. Nous ne nous attendons pas à ce qu'ils voyagent d'une communauté à l'autre pour aller pêcher, précise M. Yakabuski.

Des agents de conservation, qui disposent des mêmes pouvoirs que les forces de l'ordre, seront déployés en nombre, selon le ministre. Les pêcheurs qui stationnent leur véhicule dans une aire conservation fermée s'exposent ainsi à une amende de 800 $.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !