•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa investira 62,5 millions pour les transformateurs des produits de la mer

Gros plan de Justin Trudeau, devant sa résidence.

Le premier ministre Justin Trudeau

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé samedi une enveloppe de 62,5 millions de dollars pour venir en aide aux transformateurs de poisson et de fruits de mer.

Cette somme aidera les usines partout au pays à s’adapter aux nouveaux protocoles de santé publique.

Grâce à l’annonce d’aujourd’hui, les transformateurs de fruits de mer et de poisson disposeront des ressources nécessaires pour faire face aux défis de la pandémie et, surtout, protéger la santé de leurs travailleurs.

Les transformateurs de poisson et de fruits de mer pourront notamment acheter de l’équipement de protection pour leurs employés, ou des réfrigérateurs pour entreposer leurs produits, a noté le premier ministre.

Comme nos secteurs des produits de la mer sont étroitement liés, ces investissements profiteront également aux pêcheurs, a déclaré le premier ministre sans donner plus de détails.

Discussions sur la relance de l'économie

Dans un second temps, M. Trudeau a confirmé avoir discuté des mesures de déconfinement avec ses homologues des provinces.

L’économie et les réalités de chaque province sont uniques, donc le timing et les mesures précises vont être différents d’une province à l’autre, a indiqué M. Trudeau.

Cela dit, il y a un travail de coordination important qui doit se faire à l’échelle nationale pour éviter toute confusion. On est en train d’établir un plan fondé sur la science, les données et l’avis des experts qui témoigne de notre ambition commune de sortir le pays de cette crise.

Si on ne met pas les bonnes mesures en place, on pourrait perdre les progrès qui ont été réalisés jusqu’à présent.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

La Saskatchewan et le Nouveau-Brunswick ont jusqu'à maintenant présenté leurs plans pour une relance économique. L'Ontario et le Québec devraient suivre la semaine prochaine.

Questionné quant aux mises en garde de l’Organisation mondiale de la santé concernant l’immunité des personnes ayant été infectée par le nouveau coronavirus, le premier ministre a convenu qu’il y a encore beaucoup de recherche en cours.

Je ne crois pas qu’il y a un plan de relance économique qui dépend de l’immunité de certaines personnes à la COVID-19, a-t-il précisé par la suite. Nous devons avoir des réponses claires sur cette question et, entre-temps, nous préférons pencher du côté de la prudence.

La relance économique se fera également de concert avec la protection des travailleurs, a réitéré le premier ministre.

Aucun pan de l’économie ne devrait être rouvert si nous ne pouvons pas garantir la protection des travailleurs, a maintenu M. Trudeau qui a également précisé que des cargaisons d’équipement de protection seront reçues par avion au cours des prochaines semaines.

Trudeau s'engage à ne pas s'ingérer dans les compétences provinciales

La conférence téléphonique avec les provinces s'est déroulée alors que des tensions émergeaient vendredi après la suggestion du premier ministre Trudeau de ramener dans le giron fédéral la gestion des résidences pour aînés particulièrement touchées par la pandémie de COVID-19.

Cette suggestion avait, vendredi, résulté en une levée de boucliers au Québec et en Ontario.

Je n’ai aucune intention de m’ingérer dans les compétences des provinces, s’est défendu samedi M. Trudeau. Mais nous avons des discussions avec les provinces sur la manière dont nous pouvons rétablir la situation dans le court terme.

Le premier ministre canadien a d’ailleurs indiqué avoir offert de l’argent aux provinces pour hausser les salaires des employés.

La situation dans les résidences pour aînés est inacceptable, a-t-il martelé.

Le premier ministre et les ministres fédéraux ne rencontreront pas la presse dimanche pour faire le point sur la propagation de la COVID-19, une habitude maintenue depuis le début de la pandémie.

Le dernier bilan au pays fait état de plus de 45 000 cas et de plus de 2500 morts depuis le début de la pandémie.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !