•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débordé par des éclosions, l'Hôpital du Sacré-Cœur envoie des patients ailleurs

Le coronavirus s'est propagé dans plus de sept unités de l'hôpital et la situation s'est dégradée depuis deux jours.

Un ambulancier à l'hôpital du Sacré-Coeur.

La COVID-19 a touché plus de sept unités de l'hôpital.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Lacelle

L'Hôpital Fleury et l'Hôpital Jean-Talon sont appelés en renfort dès cette fin de semaine pour aider l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal, apprend-on dans un communiqué interne envoyé au personnel vendredi soir.

Le virus s’est propagé à l’intérieur de l’établissement, écrit le Centre universitaire intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l'Île-de-Montréal à ses employés, malgré l’application rigoureuse des mesures de prévention et de contrôle des infections.

L'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal est un centre désigné pour recevoir les patients COVID, mais il fait face à des éclosions de plus en plus difficiles à contrôler à l'intérieur de ses murs.

Radio-Canada révélait mardi que des patients ont été infectés par la COVID-19 alors qu'ils étaient traités en oncologie et en hémodialyse. Au moins deux en sont morts. Mais le CIUSSS affirmait alors ne pas être débordé par les événements.

L'Hôpital poursuivra sa mission d'accueillir des patients COVID, mais le CIUSSS met à contribution l'Hôpital Fleury pour qu'il accueille lui aussi, dès cette fin de semaine, les personnes infectées du territoire qui nécessitent une hospitalisation.

L'Hôpital Jean-Talon recevra pour sa part les patients de gériatrie et d'orthopédie actuellement traités au Sacré-Cœur.

Tous les employés seront dépistés

L’ensemble du personnel, des médecins et des patients de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal sera dépisté et le personnel infecté sera mis en isolement, peut-on lire dans le communiqué interne.

Des membres du personnel avaient déjà réclamé que l'hôpital les teste de façon préventive pour identifier les sources potentielles de contamination. Mais, conformément aux directives ministérielles, seuls les employés avec des symptômes et en contact avec les patients avaient été testés.

Notre établissement met tout en oeuvre pour limiter la propagation du virus, promet le CIUSSS. Les patients non infectés sont tous installés dans des chambres individuelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !