•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Covoiturage, jeux extérieurs et marche en groupe sont-ils permis?

0E6C936D-499C-4CC2-957B-BEDE1CF7976E

Avec le retour du beau temps, les gens auront envie de sortir.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs Saguenéens et Jeannois voudront prendre le volant en fin de semaine et profiter du beau temps pour sillonner les routes régionales. Cela est évidemment permis en famille, mais est-il possible pour des voisins ou amis de se déplacer à bord d’un même véhicule en contexte de confinement?

Oui, confirme le porte-parole du Service de police de Saguenay, Luc Tardif, pourvu que la règle de distanciation de deux mètres soit respectée. Ceci n’est évidemment pas toujours possible, convient le policier.

Dans le décret [qui encadre les règles de confinement et de distanciation sociale], il y a des mesures exceptionnelles pour les moyens de transport. La question qui revient souvent est : est-ce qu’on peut se promener en voiture avec quelqu’un d’autre qu’un membre de la famille? C’est permis, mais on demande de respecter la distanciation sociale autant que faire se peut. Dans une petite voiture, c’est beaucoup plus difficile, mais si on est seulement deux à l’intérieur du véhicule, c’est possible, fait valoir Luc Tardif.

Le policier communautaire Luc Tardif en studio.

Le policier communautaire Luc Tardif en entrevue.

Photo : Archives

Il ajoute que cette situation peut survenir lors du transport de personnes vulnérables qui ont besoin de soins.

Jeux d’enfants

Pour ce qui est des règles à appliquer avec les enfants, qui auront probablement très envie de jouer dehors avec leurs amis au cours du week-end ensoleillé, les consignes sont les mêmes que pour les adultes.

« Il faut respecter la distanciation sociale de deux mètres. S’ils veulent jouer ensemble dans la rue, sur le terrain, c’est légal, tant que le deux mètres est respecté »

— Une citation de  Luc Tardif, porte-parole, Service de police de Saguenay

Et ces voisins qui seraient tentés de prendre l’apéro sur leurs terrains respectifs, appuyés sur la clôture, pour socialiser?

Ce n’est pas quelque chose dont on va faire la promotion, mais si le tout se fait à l’extérieur et qu’on respecte le deux mètres, c’est quelque chose qui peut se faire, réitère Luc Tardif.

Les marches entre adultes qui ne sont pas d’une même famille sont légales, mais elles ne sont pas encouragées.

Ce n’est pas quelque chose qu’on va promouvoir en disant aux gens : "allez, sortez à l’extérieur et faites des rassemblements de 10, 15 ou 20 personnes". Par contre, oui, on peut aller prendre une marche avec des amis et être à deux mètres de distance et prendre quelques minutes pour parler. Tout ça est permis, enchaîne le porte-parole du SPS. 

Hausse des gestes de violence

Par ailleurs, le Service de police de Saguenay remarque une hausse des gestes de violence en cette période de confinement.

Je ne pourrais pas vous citer de statistiques, mais oui, malheureusement on constate des gestes de violence et plus de problèmes de santé mentale où nos policiers doivent intervenir, confirme le policier.

Luc Tardif invite les citoyens à consulter le site Internet de Saguenay s’ils ont besoin de précisions en lien avec la COVID-19 et les règles de confinement. Il demande à la population de ne plus communiquer avec le SPS à ce sujet pour ne pas submerger la centrale téléphonique du corps policier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !