•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les illustrateurs médicaux : source d’information indispensable pendant la pandémie

Une sphère bosselée couverte de petites excroissances.

Cette illustration devenue célèbre d’une molécule de la COVID-19 a été produite par le Centre américain de contrôle des maladies.

Photo : Centres américains de contrôle des maladies

La pandémie de la COVID-19 met en lumière le travail des illustrateurs médicaux à travers le monde qui ont la tâche de communiquer des informations essentielles au public.

Depuis plusieurs semaines, une multitude d’illustrations et d’animations tentant d’expliquer le nouveau coronavirus circule sur les réseaux sociaux, dont celle en tête de cet article : une illustration devenue célèbre d’une molécule de la COVID-19 produite par le Centre américain de contrôle des maladies.

Derrière toutes ces images sont les illustrateurs médicaux, un métier si spécifique que les experts sont peu nombreux en Amérique du Nord.

Il y a seulement quatre programmes accrédités en Amérique du Nord qui offrent une maîtrise en illustration médicale, affirme Kate Campbell.

Mme Campbell, qui travaille présentement comme illustrateur pour la faculté de médecine à l’Université de la Colombie-Britannique, a reçu son diplôme du programme offert par l’Université de Toronto, le seul au Canada.

Une carte du monde.

Cette infographique créé par Jennifer Barolet montre la trajectoire de la COVID-19 à travers le monde au cours de deux mois.

Photo : Jennifer Barolet

Selon elle, le métier est plus important que jamais en cette période de pandémie.

C’est important de s’assurer que l’information disséminée est fidèle, dit-elle. Donc travailler avec un illustrateur médical professionnel est très important.

Elle explique que les illustrateurs médicaux ont étudié en sciences pendant plusieurs années et travaillent de près avec les chercheurs scientifiques afin de rester fidèles aux concepts médicaux.

Les images rendent les concepts inoubliables.

Kate Campbell, illustratrice médicale

Nick Woolridge est l’ancien directeur du programme ou a étudié Kate Campbell.

Il y a tellement de différents messages scientifiques et de la santé à communiquer, dit le professeur associé de l’Université de Toronto. Notre rôle est d’être les traducteurs entre le monde de la science et le monde de la médecine et de la santé.

M. Woolridge a récemment créé une animation qui révèle à quoi ressemble l’intérieur d’une molécule de la COVID-19.

Une section transversale d'une sphère dont l'intérieur est rempli d'une substance morcelée d'où s'échappent des filaments frisés. L'extérieur de la sphère est couvert d'excroissances qui ressemblent à des petits arbres feuillus.

Nick Woolridge a récemment créé une animation qui révèle à quoi ressemble l’intérieur d’une molécule de la COVID-19.

Photo : Nick Woolridge

Selon Mme Campbell, les images sont des outils utiles pour communiquer des informations scientifiques complexes.

Les images rendent les concepts inoubliables, explique-t-elle. Elles peuvent illuminer des choses qui ne sont pas claires dans les textes. Elles peuvent illustrer les relations spatiales entre les objets.

Combattre la fausse information

M. Woolridge dit que les illustrateurs médicaux sont confrontés à beaucoup de fausse information à propos de la COVID-19 dans les réseaux sociaux. Par exemple, il a entendu plusieurs fois la rumeur que le virus est causé par le réseau cellulaire 5G.

J’espère que voir des visualisations de haute qualité qui sont transparentes quant à leur source peuvent fournir une version concrète de la science qu’on peut croire.

Les deux illustrateurs affirment que leur travail ne sert pas uniquement le public, mais est aussi un service essentiel pour les travailleurs de la santé.

Un collègue de M. Woolridge aux États-Unis a par exemple créé des illustrations pour montrer aux infirmiers, aux anesthésistes et aux autres professionnels qui n’ont pas l’habitude de travailler dans le milieu des maladies infectieuses, comment porter leur équipement de protection.

M. Woolridge garde espoir qu’un public bien informé peut combattre la transmission du virus.

J’espère que les bonnes images et visualisations et animations peuvent rassurer le public que ce n’est pas un cauchemar et que le virus est quelque chose qu’on peut comprendre et combattre.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Arts médiatiques