•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada dit adieu aux victimes de la tuerie en Nouvelle-Écosse

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les 22 victimes de la tuerie de Portapique.

Le reportage de Geneviève Normand.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pandémie oblige, c’est de leur domicile que les Canadiens ont pu se recueillir, vendredi soir, à la mémoire des 22 victimes innocentes qui ont perdu la vie lors de la tuerie en Nouvelle-Écosse, le week-end dernier.

La population était conviée à assister, en ligne ou à la télévision, à une grande veillée aux chandelles virtuelle à laquelle ont notamment pris part le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, le lieutenant-gouverneur de la province, Arthur J. LeBlanc, et la gouverneure générale, Julie Payette.

Cette dernière a d'ailleurs ouvert la commémoration avec un message appelant les Canadiens à s'unir.

Une tragédie de cette magnitude est aussi rare dans notre pays qu’elle est difficile à comprendre, a souligné Mme Payette.

Nous n’accepterons pas une telle violence et nous ne resterons pas silencieux.

Julie Payette, gouverneure générale

De son côté, le premier ministre Trudeau a rappelé que c'est l'esprit de communauté qui nous rend Canadiens.

À travers le pays, les Canadiens sont unis dans le deuil.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Si vous vivez des moments difficiles, parlez-en à quelqu’un, allez chercher de l’aide, a-t-il tenu à souligner. Vous n’êtes jamais seuls.

Pour sa part, le lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse a tenu à remercier les premiers répondants pour leur travail lors de la tragédie.

Leurs actions nous rappellent que des citoyens mettent leur vie en danger pour sauver les autres, a déclaré M. LeBlanc.

Ce qui est arrivé ici ne nous définit pas. Nous sommes forts, communautaires et bienveillants, a pour sa part tenu à souligner le premier ministre McNeil.

Des artistes, comme la musicienne Natalie MacMaster et l’acteur Jonathan Torrens, se sont joints à ce contingent politique pour faire des adieux en beauté aux victimes de la pire tuerie de l’histoire du Canada.

Les performances musicales étaient, bien sûr, tournées à domicile, avec prédominance des guitares et violons caractéristiques du folk néo-écossais.

Le tout s'est conclu par un défilé d'images de ces personnes, accompagnées de quelques mots de leurs proches qui les définissaient. L'une d'elles, Gina Goulet, avait survécu à deux cancers.

En l'espace de 13 heures, les 18 et 19 avril, un tireur, dont le mobile demeure inconnu, a abattu 22 personnes, en a blessé trois autres et a incendié cinq résidences. On apprenait vendredi matin qu'il avait pu être identifié par les policiers grâce au témoignage de son ex-copine, qu'il aurait attaquée le soir où ce drame a débuté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !