•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FDA met en garde contre la chloroquine

Un homme en blouse d'hôpital tient deux plaquettes de comprimés.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis lance une mise en garde concernant l'utilisation de l'hydroxychloroquine ou de la chloroquine.

Photo : Getty Images / Gérard Julien

La Presse canadienne

La puissante Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a lancé vendredi une importante mise en garde concernant l'utilisation de l'hydroxychloroquine ou de la chloroquine pour soigner la COVID-19 à l'extérieur du contexte d'un hôpital ou d'un essai clinique.

L'agence réglementaire américaine a indiqué avoir été informée que des patients infectés par le virus SRAS-CoV-2 ont éprouvé de graves problèmes d'arythmie cardiaque quand ils ont reçu ces deux produits, souvent en combinaison avec des médicaments comme l'azithromycine.

La FDA rappelle que rien ne démontre que l'hydroxychloroquine et la chloroquine sont des options sécuritaires et efficaces pour soigner ou prévenir la COVID-19.

En raison de la pandémie, la FDA a cependant octroyé une autorisation d'urgence pour l'utilisation de ces deux molécules afin de soigner des patients hospitalisés.

La FDA demande de ne pas se procurer d'hydroxychloroquine ou de chloroquine en ligne sans la prescription d'un médecin. Les consommateurs ne devraient pas non plus prendre de la chloroquine qui ne leur a pas été prescrite. L'agence rappelle enfin que l'ingestion de produits de chloroquine non destinés aux humains peut entraîner de graves problèmes de santé, voire la mort.

Le président Donald Trump a fréquemment prétendu que l'hydroxychloroquine pourrait révolutionner la lutte contre le coronavirus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !