•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple meurt de la COVID-19 à une semaine d'intervalle

Gina Lepage et René Desmarchais dans une église lors de leur mariage en 2012.

Gina Lepage (droite) et René Desmarchais (gauche) sont morts à une semaine d'intervalle de la COVID-19.

Photo : Gracieuseté / Violette Beaulieu

Un couple formé de deux personnes handicapées dans la cinquantaine qui habitaient en CHSLD à Montréal s'est éteint de la COVID-19 sans pouvoir se dire adieu en personne et sans la présence de ses proches.

Lorsqu’elle a su qu’elle était atteinte de la COVID-19, Gina Lepage a eu le pressentiment qu’elle devait faire le tour de son entourage pour lui faire ses adieux.

Elle a appelé tout le monde : la famille, les cousines, tous ceux avec qui elle avait eu des contacts, témoigne sa belle-sœur Violette Beaulieu.

J'ai beaucoup essayé de l'encourager, se rappelle-t-elle. Je lui disais : "Gina t'es forte, toute ta vie tu t'es battue, lâche pas". Mais on aurait dit qu'elle était sûre de mourir.

Gina, 53 ans, est décédée le 11 avril de la COVID-19. Dès les premiers symptômes de fièvre, elle a été hospitalisée. Elle ne désirait pas se faire intuber avec un respirateur. Gina souffrait depuis la naissance de spina-bifida, une malformation du tube neural. Depuis des années, elle avait une dialyse trois fois par semaine.

En 2012, elle avait célébré son mariage avec son amoureux René Desmarchais, avec qui elle habitait en CHSLD. Une cérémonie à l’église avait précédé une fête au CHSLD Paul-Émile-Léger, à Montréal. Là où feu Jean Truchon a obtenu l’aide médicale à mourir récemment.

Gina Lepage et René Desmarchais, tous les deux en fauteuil roulant, à leur mariage sur le parvis de l'église avec des membres de leurs familles.

Gina Lepage et René Desmarchais ont célébré leur mariage en 2012.

Photo : Gracieuseté / Violette Beaulieu

Je pense qu'elle aimait sa vie, dit son frère, Renaud Lepage. Mais c’est dur par rapport à la fin de vie qu’ils ont eue [Gina et René]. Je suis content que mes parents ne soient pas là pour vivre ça.

« Je veux m’en aller avec ma femme »

La sœur de René Desmarchais a aussi tenté d’encourager son frère malade.

Quand il a su que Gina ne voulait pas avoir de traitement, René a décidé qu’il ne voulait pas avoir de traitement non plus, confie France Desmarchais. Il a dit : "Arrêtez tout, je veux m’en aller avec ma femme".

Après discussion avec le personnel soignant, elle a convaincu son frère de suivre les traitements. Je lui ai dit : “Je veux qu’on passe encore Noël ensemble, je veux que tu souries encore, qu’on ait du plaisir". Il m’a dit : "OK, je vais le faire."

René est décédé le 18 avril. Il a refusé d’être intubé. Lui aussi souffrait d’une forme grave de spina-bifida.

Dans le CHSLD où Gina et René vivaient, l'angoisse grandit. La vingtaine d'autres résidents qui sont atteints a été rassemblée dans une section à part, pour tenter d'éviter la propagation du virus.

Renaud Lepage porte un regard critique sur le réseau de la santé dans son ensemble. On a été frappé par un ennemi invisible et les lacunes de notre système sortent toutes. Toutes les lacunes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !