•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick lève certaines restrictions liées au coronavirus

Image d'une femme portant un masque reflétée dans un miroir.

Une marcheuse portant un masque.

Photo : Associated Press / Steven Senne

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick amorce la première phase de son plan de déconfinement, après n'avoir dépisté aucun cas d’infection par le coronavirus au cours des six derniers jours.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Seulement sept Néo-Brunswickois ont été déclarés positifs à la suite de leur test de dépistage de la COVID-19 ces deux dernières semaines.

Le premier ministre Blaine Higgs a indiqué vendredi après-midi la levée de certaines restrictions imposées depuis plusieurs semaines en réponse à la pandémie.

Deux unités familiales

À partir de maintenant, les gens qui veulent passer du temps avec des personnes d'une autre famille peuvent le faire, a indiqué M. Higgs.

Le gouvernement veut voir seulement deux unités familiales socialiser, et précise certaines conditions.

Des unités familiales peuvent maintenant choisir de passer du temps avec une autre unité familiale, si les deux sont d’accord. Une fois le choix établi, il ne sera plus possible de le modifier, explique le gouvernement dans les directives communiquées vendredi.

Le covoiturage est permis pour les collègues et les voisins, pourvu qu’il n’y ait pas plus de deux personnes dans un même véhicule et que le passager prenne place sur une banquette arrière.

De nombreux lieux d'activités extérieures vont ouvrir, mais ne pourront être fréquentés que si les citoyens respectent une distance minimale de 2 mètres entre eux.

Le gouvernement permet donc la réouverture des parcs, des terrains de golf et des plages.

Résumé des mesures de déconfinement :

  • Deux unités familiales peuvent socialiser ensemble.
  • Les terrains de golf peuvent ouvrir.
  • Le report entourant les saisons printanières de pêche et de chasse est levé.
  • Les parcs et les plages peuvent accueillir ceux qui veulent profiter du plein air.
  • Le covoiturage est permis lorsque le passager est installé sur la banquette arrière.
  • Les étudiants postsecondaires peuvent accéder à leur campus.
  • Des services religieux en plein air peuvent avoir lieu.

La pêche récréative et la chasse peuvent reprendre.

Les sentiers de VTT demeurent fermés pour le moment, mais le premier ministre promet que de bonnes nouvelles seront annoncées sous peu aux adeptes de cette activité de plein air. D’ici là, les gens peuvent circuler sur les sentiers privés.

Blaine Higgs écrit sur une feuille et Jennifer Russell parle.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, et la Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef de la province, le 24 avril 2020 à Fredericton.

Photo : Radio-Canada

Les étudiants suivant une formation qui requiert des travaux pratiques en personne pourront reprendre ces cours si des mesures appropriées de protection de la santé publique sont observées.

Les services religieux sont permis à l’extérieur, si les fidèles demeurent dans des véhicules stationnés à au moins 2 mètres les uns des autres.

Selon Blaine Higgs, si tout se passe bien, des restrictions supplémentaires pourront être levées d’ici deux à quatre semaines.

En revanche, les grands rassemblements demeurent interdits. Le premier ministre Higgs déclare qu’il n’y aura pas d’événement d’envergure, comme les festivals, jusqu’au 31 décembre. Cette décision pourra être réévaluée en cours d’année, précise-t-il.

Un déconfinement en plusieurs phases

Le plan de déconfinement se fera en quatre étapes, avait indiqué le premier ministre vendredi matin à la radio de CBC, à Fredericton.. La première permettra davantage de circulation des personnes dans la province.

La deuxième étape, lorsqu’elle sera amorcée, ciblera davantage les commerces et les entreprises.

Une troisième étape verrait un assouplissement des directives d’éloignement physique. Les grands rassemblements en public ne seraient permis que lorsque le plan en sera à sa quatrième et dernière phase.

Le Nouveau-Brunswick est toujours sous l’état d’urgence, déclaré le 19 mars.

Blaine Higgs donne une conférence de presse.

Le premier ministre Blaine Higgs en janvier 2020.

Photo : Radio-Canada

Blaine Higgs dit que les frontières provinciales du Nouveau-Brunswick resteront fermées jusqu’à nouvel ordre. Il n’exclut pas, en fait, de restreindre encore davantage la circulation des voyageurs qui veulent entrer dans la province.

Nous avons besoin de savoir exactement où ils vont, pourquoi ils circulent et si [leur déplacement] est nécessaire, a mentionné M. Higgs vendredi matin.

11 Néo-Brunswickois atteints de la COVID-19

Pour la sixième journée consécutive vendredi, le Nouveau-Brunswick ne signalait aucun nouveau cas d’infection par la COVID-19. La province a recensé 118 cas depuis le début de la pandémie. Il n’y a plus que 11 personnes qui sont toujours malades, dont 4 étaient hospitalisées jeudi. L’une d'elles se trouvait aux soins intensifs.

La province avait effectué 473 tests de dépistage de la COVID-19 dans la journée de mercredi, pour un total de 12 014 tests.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !