•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les opérations chirurgicales reprendront la semaine prochaine

Un chirurgien au travail dans la salle d'opération.

Les opérations les plus urgentes auront lieu en premier.

Photo : getty images/istockphoto / lyosha_nazarenko

Les autorités sanitaires provinciales ont annoncé la reprise progressive des opérations chirurgicales, après que celles-ci ont été repoussées pendant un mois.

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 reste faible dans la province, un seul ayant été annoncé vendredi. C’est la raison pour laquelle les autorités sanitaires peuvent réorienter certaines ressources du système de santé vers les opérations chirurgicales.

« Nous savons que nous avons des cas qui ne peuvent plus attendre », a indiqué l'infirmière en chef de Soins communs, Lanette Siragusa. « On ne peut pas ralentir les opérations pendant longtemps ».

La plupart des opérations non urgentes avaient été mises sur pause pour s'assurer que le système de santé ait assez de matériel, de personnel et de flexibilité pour répondre à la pandémie.

À ce jour, le Manitoba compte 263 cas de COVID-19 dont 61 cas actifs. 196 personnes en sont guéries. La province dénombre toujours six décès et sept personnes sont à l'hôpital, dont trois aux soins intensifs.

Le plus urgent en premier

Les opérations chirurgicales vont augmenter progressivement à partir de la semaine prochaine dans plusieurs hôpitaux de la province :

  • Centre des sciences de la santé
  • Clinique Pan Am
  • Hôpital Concordia
  • Hôpital Miséricordia
  • Hôpital Grace
  • Hôpital Saint-Boniface
  • Hôpital Victoria
  • Centre de soins Boundary Trails
  • Hôpital régional de Selkirk
  • Hôpital général de Brandon

Lanette Siragusa a par ailleurs indiqué que certains types d'opérations seront prioritaires, à savoir :

  • Les opérations neurochirurgicales
  • Les opérations vasculaires
  • Les opérations thoraciques
  • Les opérations de la cataracte
  • Les opérations orthopédiques
  • Les opérations liées au cancer

Toutes les précautions nécessaires seront prises pour protéger les patients et le personnel, a assuré Lanette Siragusa. Parmi les mesures : l'utilisation d'équipements de protection individuelle appropriés et la limitation du nombre de membres du personnel dans la salle d’opération.

Les patients seront contactés directement pour planifier leur chirurgie.

Le nombre de tests en forte augmentation

Le laboratoire provincial Cadham a effectué 786 tests jeudi, soit le nombre le plus élevé depuis des jours. Le total de tests analysés depuis début février est de 22 172.

« Je pense que le message est passé », s'est réjoui le médecin hygiéniste en chef du Manitoba Brent Roussin alors qu'il appelait depuis plusieurs jours les Manitobains à ne pas avoir peur de se faire dépister.

« Même si vous avez des symptômes bénins de maladie respiratoire et que vous répondez à nos critères, s'il vous plaît appelez Info Santé pour savoir quoi faire », a-t-il dit.

Rappel des critères pour être dépisté

  • vous avez voyagé à l'extérieur du Manitoba au cours des 14 derniers jours;

  • vous avez été en contact étroit avec un cas confirmé;

  • vous êtes un travailleur de la santé;

  • vous êtes un premier répondant;

  • vous êtes un travailleur de laboratoire et avez travaillé avec les tests de dépistage de la COVID-19;

  • vous demeurez ou travaillez dans une collectivité éloignée, isolée ou du Nord ou encore dans un milieu où sont rassemblés des gens, comme dans les établissements correctionnels, les refuges, les foyers de soins, les établissements de soins de longue durée ou les camps de travail éloignés;

  • vous êtes un travailleur ou un bénévole oeuvrant dans des lieux de travail considérés comme des services essentiels et vous présentez des symptômes;

  • vous êtes une personne symptomatique qui demeure avec un travailleur de la santé ou un travailleur d’un milieu où sont rassemblés des gens, comme un établissement correctionnel, un refuge, un établissement de soins de longue durée ou un foyer de soins.

Ces critères seront prochainement élargis à nouveau, la province souhaitant tester au plus vite toute personne présentant des symptômes de la COVID-19. Selon le Dr Roussin, 10 % des Manitobains ont des problèmes respiratoires, soit environ 137 800 personnes.

Appareils de surveillance envoyés en Ontario et au Québec

La province a aussi annoncé l'envoi de 100 appareils de surveillance des signes vitaux à l'hôpital Mount Sinai de Toronto et à l'Hôpital général juif de Montréal. Chacun recevra environ 50 appareils, évalués à environ 300 000 $ pièce.

Ces équipements devaient arriver la semaine prochaine au Manitoba.

« Nous avions commandé 120 de ces appareils il y a quelque temps alors qu'on anticipait une hausse des besoins. Notre situation actuelle nous permet de rediriger ces appareils de surveillance vers des hôpitaux qui en ont plus besoin pendant qu'on attend un autre arrivage », a expliqué Lanette Siragusa.

Le Manitoba devrait recevoir une nouvelle livraison d'ici quatre semaines.

« Nous n'aurions pas envoyé ces appareils si nous avions pensé ne pas être suffisamment équipés pour les quatre prochaines semaines », a rassuré Lanette Siragusa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !