•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plan de reprise dévoilé « la semaine prochaine », dit Doug Ford

Des aides aux loyers commerciaux seront par ailleurs « rapidement » mises en place, alors que se profile le 1er mai.

Deux hommes en complet vestons et cravates

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et le ministre des Finances, Rod Phillips. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

La réouverture de l'économie se fera de manière « graduelle », selon le premier ministre de l'Ontario.

La semaine prochaine, nous allons dévoiler notre plan graduel de réouverture de l’économie, a déclaré le premier ministre ontarien vendredi, au cours de son point de presse quotidien.

Il sera fondé sur les meilleures données scientifiques, a ajouté le ministre des Finances, Rod Phillips. Notre priorité demeure la santé et la sécurité des Ontariens.

M. Phillips a précisé que les mesures pourraient être différentes en fonction des régions de la province. Nous faisons face à des réalités différentes dans la transmission communautaire, a-t-il indiqué.

La question du déplacement dans les autres provinces, et même avec les États-Unis, sera également considérée dans le plan.

Aide pour amoindrir les loyers des petits commerces...

M. Ford a par ailleurs annoncé que la province s'associe au gouvernement fédéral pour apporter une aide aux propriétaires immobiliers et aux petites entreprises touchés par la pandémie.

L'Ontario engage 241 millions de dollars dans le cadre du nouveau programme d'aide d'urgence de l'Ontario et du Canada pour le loyer commercial.

Selon un communiqué publié vendredi, le programme accordera des prêts-subventions aux propriétaires d'édifices commerciaux qui accusent une baisse du revenu locatif.

Pour recevoir le prêt, les propriétaires devront réduire les loyers des locataires de petites entreprises d'au moins 75 %, d'avril à juin 2020, et s'engager à imposer un moratoire sur les expulsions de trois mois, selon la province.

La crise de santé publique sans précédent que nous traversons a mis à mal une grande majorité des petites entreprises et des locateurs de notre province, a déclaré le premier ministre Ford. C'est pourquoi nous faisons tout notre possible pour les aider à surmonter la crise et à aller de l'avant afin de relancer l'économie provinciale.

Le vice-président aux affaires nationales de la Fédération canadienne des entreprises indépendantes, Jasmin Guénette, affirme que son organisme accueille ce programme à bras ouverts, mais qu'il y voit toutefois deux problèmes importants.

Dans un premier temps, le critère de 70 % de baisse de revenu limite l'accès au programme, explique M. Guénette en référence au critère d'admissibilité qui veut que les PME qui y prennent part aient connu une baisse d'au moins 70 % dans leurs revenus.

Ce dernier déplore aussi que le programme d'aide d'urgence pour le loyer commercial donne la liberté aux propriétaires d'accepter ou non d'y faire partie, donc il se fie sur la bonne volonté des propriétaires.

...et bientôt ceux des résidents?

M. Ford espère que l'aide fédérale ne s'arrêtera pas là.

Je sais que ce ne sont pas seulement les entreprises qui paient un loyer, c'est aussi de nombreux locataires résidentiels et avec le 1er mai qui approche, de nombreux locataires sont inquiets en ce qui a trait à leur loyer en ce moment, a fait valoir le premier ministre.

Aujourd'hui, je vais demander au premier ministre de travailler avec nous sur un programme de soutien aux locataires résidentiels.

L'Ontario a déjà gelé les expulsions en ce moment, mais des intervenants affirment que plus d'aide est nécessaire.

Le ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark, a envoyé une lettre au ministre fédéral Ahmed Hussen, disant que l'Ontario aiderait à soutenir un programme d'allègement des loyers résidentiels, mais qu'il devrait émaner d'Ottawa.

Toronto se prépare

Le maire de Toronto, John Tory, affirme travailler en étroite collaboration avec le gouvernement ontarien pour s’assurer que son plan municipal soit cohérent avec celui de la province.

Il faut bien faire les choses. Il s’agit d’annonces importantes et je suis certain que nous aurons plus de détails dans les jours à venir, explique le maire Tory.

La Ville a embauché temporairement deux experts qui élaboreront une stratégie de reprise des activités municipales.

Saad Rafi, ancien PDG des Jeux panaméricains à Toronto, et le Dr. David Mowat, ancien médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, travailleront en étroite collaboration avec le bureau de santé publique local.

John Tory a précisé vendredi qu’aucune décision n’a encore été prise quant à la tenue des activités d’été et des camps. La programmation du printemps a été annulée de la mi-mars jusqu’à la fin juin.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !