•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg augmente le nombre de rues réservées aux piétons et aux cyclistes

Un homme et une femme sur leurs vélos.

Les Winnipégois pourront circuler à pied ou à vélo dans des rues de la ville fermées aux voitures, tout en respectant l'éloignement physique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg étend le nombre de rues réservées aux piétons et aux cyclistes.

La promenade Lyndale, la rue Scotia, le croissant Wellington et l’avenue Wolseley sont déjà réservés au transport actif chaque jour entre 8 h et 20 h.

S’y ajoutent, à partir du 5 mai, l’avenue Assiniboine, le chemin Churchill, la rue Egerton, le chemin Kildonan et le chemin Kilkenny.

L’accès réservé aux piétons et aux cyclistes à toutes ces rues est prolongé jusqu’au 29 mai, a annoncé la Ville dans un communiqué.

Les voitures peuvent tout de même circuler dans ces secteurs, mais elles sont limitées à un pâté de maisons.

Winnipeg révisera ces mesures vers la fin du mois de mai. Elles pourraient être à nouveau prolongées selon la situation de la pandémie de COVID-19 dans la province.

L'urgence d'avoir un réseau de transport actif

Le conseiller municipal de Saint-Boniface Mathieu Allard indique que la Ville continue de travailler avec l’organisme à but non lucratif Winnipeg Trail qui demande la construction, au plus vite, d'un réseau de transport actif.

On est en communication avec Winnipeg Trail, dit-il. On est au courant de leur idée pour le transport actif. Moi j’ai revu leur information et j'en parle avec les travaux publics.

D'après M. Allard la mise sur pied d'un réseau doit prendre en compte de nombreux facteurs, telle que l'utilisation des transports en commun.

On est entrain de voir comment les gens se déplacent avec la réduction des services de la Winnipeg Transit , dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !