•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SolidariCourse ou courir pour nourrir

Des coureurs se succéderont 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, au profit des banques alimentaires.

Des personnes font de la course à pied dans un parc.

L'événement SolidariCourse aura lieu aux quatre coins du Québec dans les prochaines semaines.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Difficile d'arrêter Yvan L'Heureux, cofondateur du Défi Everest. En cette période de pandémie, quatre de ses amis et lui ont décidé de joindre l'utile à l'agréable en proposant l'événement intitulé SolidariCourse.

L'événement, qui s'étalera sur les prochaines semaines, aura lieu aux quatre coins du Québec.

Le principe est simple, explique Yvan L'Heureux. On veut créer un immense relais de coureurs et de marcheurs qui vont se succéder, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, de région en région. Le but est d'amasser de l'argent pour nos organismes de dépannage alimentaire locaux.

Ainsi, c'est Moisson Kamouraska qui récoltera les fruits de l'effort des coureurs pour l'étape qui aura lieu dès dimanche, à Rivière-du-Loup et au Kamouraska.

Habituellement, Moisson Kamouraska aide entre 5000 et 6000 personnes chaque mois, de Montmagny aux Basques en passant par le Témiscouata. Là, les besoins sont multipliés en ce temps de crise. On fait notre effort.

Yvan L'Heureux, instigateur de SolidariCourse
Yvan L'Heureux sourit à la caméra.

Le cofondateur du Défi Everest, Yvan L'Heureux

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Pour l'étape louperivoise et kamouraskoise, les coureurs vont se succéder jusqu'au 8 mai. Il y aura également des coureurs dans la région de l'Outaouais du 3 au 10 mai, à Québec et Lévis du 10 au 17 mai, à Montréal du 17 au 24 mai et sur la Rive-Sud de Montréal du 24 au 31 mai, ajoute M. L'Heureux.

Pour l'organisation des autres relais de course, Yvan L'Heureux peut compter sur ses amis Richard Turgeon (Outaouais), Marline Côté (Québec et Lévis), Anne Bouchard (Montréal) et Martine Marois (Rive-Sud).

Après leur course respective, les coureurs seront invités à créer une vidéo pour les médias sociaux afin de raconter leur expérience et d'inviter les internautes à contribuer financièrement à leur organisme Moisson régional.

Les personnes qui souhaitent s'inscrire peuvent le faire sur la page Facebook de l'événement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Engagement communautaire