•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hommes plus gravement touchés par la COVID-19 que les femmes

Un homme portant un masque regarde son cellulaire en compagnie de son petit chien.

Les hommes atteints de la COVID-19 sont deux fois plus susceptibles de se retrouver à l'hôpital que les femmes.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Des données démontrent que la COVID-19 touche plus gravement les hommes que les femmes, mais la raison en demeure inconnue, affirme la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry.

Deux tiers des patients hospitalisés sont des hommes, bien qu’ils ne représentent que 47 % des cas positifs. Aux soins intensifs, de 60 à 70 % des patients sont des hommes âgés.

Ces statistiques correspondent à celles recueillies dans le reste du Canada et du monde, note la Dre Henry.

Théories et spéculations

Les chercheurs tentent d’élucider les raisons pour lesquelles le virus semble causer des symptômes plus graves chez les hommes que chez les femmes.

Certaines théories avancent que nos systèmes immunitaires sont différents.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique
La médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, lors d'un point de presse.

Des différences de systèmes immunitaires pourraient être en cause, mais tout cela demeure spéculatif pour l'instant, selon la Dre Bonnie Henry.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

L'adaptation du corps des femmes leur permettant d'avoir des grossesses qui ne sont pas rejetées par leur système immunitaire pourrait être un facteur, explique la Dre Henry.

D'autre part, les hommes ont souvent plus de protéines cytokines qui excitent le système immunitaire et attaquent les virus qui envahissent le système, dit-elle.

Des problèmes de santé sous-jacents, comme les maladies cardiaques et le diabète, ou même des facteurs génétiques, pourraient également être en cause.

Nous ne savons pas encore pourquoi, conclut la Dre Bonnie Henry.

Avec les informations de CBC

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !