•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : comment l'Ontario est passé en 2 mois de « faible risque » à appeler l'armée

Un travailleur portant une tunique et un masque protecteurs transporte un cadavre sur une civière.

Les foyers pour aînés y compris Eatonville à Toronto ont été frappés durement par la pandémie.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Il y a deux mois, l'Ontario n'avait que quatre cas confirmés de COVID-19. Le bilan est maintenant de plus de 13 000 cas et de près de 800 décès; le premier ministre Doug Ford a demandé l'aide de l'Armée canadienne cette semaine.

Les aînés des centres de soins de longue durée ont été particulièrement touchés par la pandémie.

La belle-mère du premier ministre Ford a d'ailleurs été infectée par le coronavirus.

Voici une chronologie des deux derniers mois de la pandémie en Ontario :

23 février

  • Le nombre de décès liés à la COVID-19 dans le monde surpasse 2400. En Italie, la police boucle des villes et la région de la Lombardie ferme ses écoles et ses cinémas. En Ontario, le médecin hygiéniste en chef David Williams assure le public que le risque est « faible » dans la province.

2 mars

  • La ministre de la Santé, Christine Elliott, forme des équipes pour coordonner les mesures provinciales contre le nouveau coronavirus.

8 mars

  • Le Canada recense son premier décès lié à la COVID-19. Il s'agit d'un résident d'un centre de soins de longue durée dans la région de Vancouver. Le nombre de cas d'infection en Ontario a grimpé à 29. Le Dr Williams assure néanmoins qu'il n'y a pas de transmission communautaire en Ontario pour l'instant.

9 mars

  • La province demande aux centres de soins de longue durée de vérifier si les visiteurs ont des symptômes d'infection, si possible au téléphone, avant de leur permettre de voir leur proche. Cette consigne s'appliquera aussi au personnel des foyers à partir du 11 mars, le jour où l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) déclare que la COVID-19 constitue une pandémie.

12 mars

13 mars

  • L'Ontario confirme 20 nouveaux cas de coronavirus, portant le total à 79. Le Dr Williams « recommande fortement » aux foyers pour aînés de bannir les visiteurs, mais sans rendre la mesure obligatoire.

16 mars

  • La ministre de la Santé, Christine Elliott, et sa collègue des Soins de longue durée, Merrillee Fullerton, assurent dans une déclaration que le gouvernement prend « toutes les précautions nécessaires » pour protéger les personnes âgées dans les foyers. L'Ontario n'a pas encore recensé de décès lié à la COVID-19.

L'Ontario décrète l'état d'urgence

Doug Ford en conférence de presse.

Le premier ministre, Doug Ford, en compagnie de la ministre de la Santé, Christine Elliott, et du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

17 mars

  • Le premier ministre Doug Ford décrète l'état d'urgence sanitaire, alors que le nombre de cas d'infection est maintenant de 189 dans la province. Le premier ministre Doug Ford dit aux familles de ne pas s'empêcher de voyager et de « s'amuser ».

18 mars

  • Le foyer Pinecrest à Bobcaygeon fait face à une éclosion de COVID-19. En trois semaines, 28 des 64 résidents du centre de soins de longue durée vont mourir des complications liées au coronavirus.

19 mars

  • Une nonagénaire au foyer Hillsdale Terraces à Oshawa montre des symptômes de la COVID-19. Toutefois, la santé publique ne reçoit les résultats de son test de dépistage que le 23 mars, le jour de sa mort.
  • En cette fin de semaine de relâche, le Dr Williams recommande aux travailleurs de la santé qui ont voyagé à l'étranger de s'isoler à la maison à leur retour pendant 14 jours, mais la mesure n'est pas obligatoire.

22 mars

  • Le Dr Williams demande aux centres de soins de longue durée de limiter, si possible, le nombre d'établissements où leurs employés peuvent travailler, afin de limiter la propagation du coronavirus d'un foyer à un autre. Ce n'est qu'un mois plus tard que l'Ontario forcera les employés des foyers à ne travailler qu'à un seul établissement.

26 mars

  • Même si les décès liés à la COVID-19 se multiplient dans les résidences pour personnes âgées, la province n'ordonne toujours pas aux bureaux locaux de santé publique de soumettre à un test de dépistage tous les bénéficiaires dans les foyers où il y a des éclosions. Il faut dire qu'à l'époque, plus de 10 000 personnes attendent les résultats de leur test de dépistage, alors que les laboratoires ne suffisent pas à la tâche.

27 mars

  • L'hygiéniste provinciale adjointe, la Dre Barbara Yaffe, dit qu'il ne sert à rien de soumettre tous les bénéficiaires d'un foyer où il y a une éclosion à un test de dépistage, parce que « les laboratoires ont des ressources limitées et on connaît déjà la cause de l'éclosion ».

30 mars

  • Alors qu'il y a 9 morts au foyer Pinecrest, le premier ministre Ford affirme que la province a mis en place un « anneau de fer autour des aînés » pour prévenir la propagation du coronavirus dans les centres de soins de longue durée.

31 mars

  • Alors que la pandémie frappe de plein fouet de plus en plus de foyers pour aînés, la médecin hygiéniste en chef d'Ottawa, la Dre Vera Etches, dit qu'il s'agit de sa « préoccupation principale ». Tout en affirmant que la province fait tout ce qui est possible pour protéger les aînés, le premier ministre Ford ajoute ceci : J'aurais aimé avoir une boule de cristal il y a un mois ou un mois et demi pour prédire ce qui allait se passer.

1er avril

  • La ministre de la Santé, Christine Elliott, admet qu'elle est « très inquiète » au sujet des éclosions dans les centres de soins de longue durée.

2 avril

Le Dr Samir Sinha du réseau hospitalier Sinai à Toronto, qui est aussi conseiller provincial en gériatrie, presse la santé publique de tester tous les résidents des foyers, même s'ils n'ont pas de symptômes.

« Si ma mère était dans un centre de soins de longue durée, je la sortirais de là. »

— Une citation de  Dr Samir Sinha, spécialiste en gériatrie

Jusqu'à 1600 morts d'ici la fin avril

3 avril

  • Le premier ministre Ford dévoile des modélisations de la pandémie en Ontario. Jusqu'à 1600 décès sont anticipés avant la fin avril, malgré les mesures de confinement et de distanciation sociale en place. La province ordonne la fermeture de plus d'entreprises, mais aucune nouvelle mesure n'est annoncée pour les foyers pour aînés.

7 avril

  • La pandémie a maintenant fait 78 décès dans les centres de soins de longue durée. Le nombre de tests de dépistage menés dans la province dépasse rarement 2500 par jour, un nombre moins élevé qu'à la mi-mars.

8 avril

  • Le Dr Williams demande à tous les employés des foyers pour aînés de porter un masque, et ce, en tout temps durant leur quart de travail.
  • Le premier ministre dit que le nombre de tests de dépistage effectués en Ontario est inacceptable. Néanmoins, il maintient son appui au Dr Williams, assure à Radio-Canada l'attachée de presse de M. Ford.

10 avril

  • Le nombre de cas de COVID-19 chez les résidents et les employés des centres de soins de longue durée dépasse le cap de 1000, alors que le nombre de décès est de plus de 100, selon la santé publique.

13 avril

  • Le foyer Eatonville à Toronto révèle que 25 de ses résidents sont morts de complications liées à la COVID-19. Le premier ministre Ford assure que la province fait « absolument tout ce qu'on peut ».

15 avril

  • Le premier ministre Doug Ford dévoile son plan d'action pour les foyers. Le plan prévoit entre autres plus de tests dans ces établissements, mais ce ne sont pas tous les résidents qui seront soumis à un test de dépistage. Les employés reçoivent aussi la directive de ne pas travailler dans plus d'un centre de soins de longue durée, mais cette consigne n'entre pas en vigueur avant la semaine suivante pour laisser le temps aux foyers de s'y adapter.

17 avril

  • Près de 2000 résidents et employés des centres de soins de longue durée ont été infectés par le coronavirus et le nombre de décès est de plus de 200.

Nouvelles projections

20 avril

Le gouvernement dévoile de nouvelles prévisions de modélisation et affirme que la province semble avoir atteint le sommet de la courbe des nouveaux cas.

Le premier ministre Ford affirme toutefois qu'il est trop tôt pour abandonner les mesures de confinement et de distanciation sociale.

« Nous ne sommes pas encore sortis du bois. Et encore loin [de l'être]. Nous sommes encore au milieu d’une bataille, et nous luttons plus fort pour protéger les résidences de soins de longue durée et les plus vulnérables. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

22 avril

  • Doug Ford annonce qu'il a demandé le déploiement de membres des Forces armées canadiennes dans cinq centres de soins de longue durée. Le nombre de morts dans les foyers en Ontario surpasse alors la barre des 400.

23 avril

  • L'Ontario modifie sa façon de compiler les victimes de la COVID-19. Le nombre de décès dans les résidences pour personnes âgées passe à 516.
  • Le système doit changer et nous sommes en train de le changer, affirme le premier ministre, la voix empreinte d'émotion. Il ajoute que sa préoccupation immédiate est de protéger les résidents des foyers.
  • Le gouvernement confirme par la suite que la belle-mère de M. Ford a contracté le coronavirus. Au moins 13 autres résidents du foyer de Toronto où elle réside sont morts de complications liées à la COVID-19.
Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !