•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 8 cas confirmés de plus dans le Nord de l’Ontario

Chargement de l’image

Thunder Bay a déclaré l'état d'urgence, alors que le district a atteint le cap des 60 cas confirmés de COVID-19.

Photo : Martine Laberge

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La hausse quotidienne la plus importante du nombre de personnes déclarées positives au coronavirus dans la région a été signalée par le Bureau de santé publique du district de Thunder Bay, soit 5 nouveaux cas. Le district en compte un total de 60, plus du quart des 218 cas recensés dans le Nord de la province.

Deux des nouveaux cas se trouvent dans des communautés autochtones du district de Thunder Bay.

Le chef de la Première Nation de Gull Bay, à 200 km au nord de Thunder Bay, a d’ailleurs confirmé jeudi matin que la communauté compte 6 cas de la COVID-19 depuis le début de la pandémie, sur une population de 300 personnes.

Wilfred King a déclaré qu’il n’était pas certain de l’origine de la contamination, mais il pense qu’elle pourrait provenir de l’éclosion à la mine Lac des Îles, car la communauté compte un certain nombre de personnes qui y travaillent.

Chargement de l’image

Selon un communiqué envoyé par l’entreprise Impala Canada jeudi en fin de soirée, un total de 20 cas confirmés de la COVID-19 sont maintenant directement liés à la mine.

Photo : CBC/Jeff Walters

Le maire de Thunder Bay, Bill Mauro, a par ailleurs déclaré l’état d’urgence jeudi.

Dans une assemblée publique virtuelle plus tôt cette semaine, M. Mauro a indiqué que la déclaration d’un état d’urgence par la Ville n’avait pas été jugée nécessaire jusque-là, mais qu’il envisageait de le faire pour pouvoir affecter du personnel à des postes différents pendant la pandémie.

Cette mesure, qui permet de faire fi des conventions collectives en place, a été autorisée la semaine dernière par le gouvernement provincial, à condition d’avoir déclaré l’état d’urgence au niveau municipal.

Le nombre de cas est resté stable jeudi dans les districts de Kenora et de Rainy River, desservis par Bureau de santé du Nord-Ouest.

Légère augmentation des cas dans le Nord-Est

Santé publique Sudbury et districts compte deux cas confirmés de plus sur son territoire.

L’Hôpital Horizon Santé-Nord (HSN) a souligné mercredi le rétablissement d’un premier patient placé sous respirateur artificiel.

Depuis le début de la pandémie, HSN a admis six patients atteints de la COVID-19, dont trois qui sont de retour chez eux.

Le seul autre cas confirmé jeudi dans le Nord de l’Ontario se trouve à Timmins.

Selon le Bureau de santé Porcupine (BSP), il s’agit d’une femme dans la trentaine qui travaille à l’Hôpital de Timmins et du district.

Ce cas ne serait pas lié à l’éclosion déclarée dans cet établissement. Le BSP continue son enquête pour déterminer la source de la contamination.

Situation stable dans quelques districts

Les Services de santé du Timiskaming et le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound n’ont pas confirmé de nouveaux cas pour une quatrième journée consécutive.

Dans la région de Sault-Sainte-Marie, le bilan de Santé publique Algoma n’a pas bougé depuis le 17 avril.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Le nombre de personnes guéries a par ailleurs connu jeudi une augmentation plus grande que celle du nombre de cas, avec 13 de plus.

Au total, au moins 157 Nord-Ontariens infectés ne présentent plus de symptômes ou ont reçu deux tests négatifs à 24 heures d’intervalle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !