•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Croix-Rouge s’installe dans un aréna de LaSalle

L'entrée de l'aréna Jacques-Lemaire.

L'aréna Jacques-Lemaire est situé dans l’arrondissement de LaSalle.

Photo : Radio-Canada

La Croix-Rouge aménage des dizaines de lits dans l’aréna Jacques-Lemaire, situé dans l’arrondissement de LaSalle. Des résidents malades de la COVID-19 des centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de la région y seront soignés.

Lorsque le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal a rejoint il y a dix jours la Croix-Rouge canadienne, la situation était urgente. Les éclosions de COVID-19 se multipliaient dans les résidences de son territoire et le manque de personnel se faisait criant. Pendant ce temps, le premier ministre François Legault s’indignait de la situation au CHSLD Herron.

L’autorisation demandée par le CIUSSS au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) prévoyait initialement une unité d’hospitalisation de la Croix-Rouge sur le terrain de l’Hôpital de LaSalle afin de recevoir les patients déjà infectés par la COVID-19 les plus mal en point des CHSLD. Il s’agissait de 15 à 25 patients.

Or, selon une source confidentielle bien au fait du dossier, la Croix-Rouge a plutôt opté pour un aréna. La Croix-Rouge en est à monter un hôpital dans l’aréna à l’arrière de l’Hôpital de LaSalle. On parle d’une quarantaine de lits pour soigner des cas de COVID-19 des CHSLD du territoire.

L’emplacement de l'aréna Jacques-Lemaire a été jugé plus adéquat que le projet initial d’un hôpital mobile sous un chapiteau chauffé. Une annonce officielle est prévue la fin de semaine prochaine en présence de dignitaires.

Entretemps, la mairesse de l’arrondissement, Manon Barbe, se réjouit de mettre l’épaule à la roue. Contribuer à sortir les patients malades et leur prodiguer des soins dans un hôpital de campagne pour limiter la propagation, c’est la meilleure chose à faire et je suis fière que LaSalle participe à cet effort, écrit-elle dans un communiqué.

L’arrondissement de LaSalle a remis les clés de l’aréna aux représentants du CIUSSS le vendredi 17 avril. Jusqu’à nouvel ordre, c’est donc cette organisation qui aura l’entière responsabilité de l’immeuble et aucun employé municipal n’y sera affecté, indique la mairesse.

On compte une douzaine de résidences du CIUSSS sur la liste sous surveillance du MSSS, notamment le CHSLD LaSalle, le CHSLD Floralies LaSalle et le Centre d'hébergement Vigi de Dollard-des-Ormeaux.

Radio-Canada dévoilait plus tôt cette semaine que le CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal a commencé à héberger depuis deux semaines des patients atteints de la COVID-19 à l’Hôtel Place Dupuis, au centre-ville de Montréal. La collaboration des hôteliers pour fournir des lits avait été sollicitée par la santé publique du Québec en mars dernier.

Un contrat de 80 millions de dollars

En marge, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a diffusé cette semaine un avis indiquant qu’il a permis, le 22 mars 2020, la conclusion d’un contrat de service pour la gestion des demandes et des versements du Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT) dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 avec la Croix-Rouge canadienne, division du Québec. Ce contrat se chiffre à 80 millions de dollars.

Or, le ministère a abandonné le PATT le 10 avril étant donné que la Prestation canadienne d’urgence (PCU) peut être obtenue par une grande partie des travailleurs admissibles au Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT).

Au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, on précise par courriel que le contrat inclut les prestations et les frais de gestion. Le partenariat avec la Croix-Rouge nous a permis d’être agiles et de verser rapidement de l’aide financière. Les sommes ont été gérées avec efficacité, rapidité et au profit de la clientèle, indique-t-on.

Notre partenariat avec la Croix-Rouge a été bénéfique et les frais d’administration ont été de 4 %. Dès que l’ensemble des dossiers en attente de traitements seront terminés, la Croix-Rouge remboursera les sommes excédentaires reçues, peut-on y lire.

Carl Boisvert, le porte-parole de la Croix-Rouge, explique que, malgré l’abandon du PATT, le contrat est toujours en vigueur. Nous continuons à gérer les demandes qui avaient été faites et les gens inscrits. M. Boisvert explique par ailleurs que la Croix-Rouge a offert un panier de services disponibles et que l'hôpital mobile à LaSalle fait l'objet d'un autre contrat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !