•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment entretenir ses vêtements durant la pandémie?

Le public se pose toutes sortes de questions liées à la pandémie. Nous cherchons des réponses.

Un montage réalisé par les graphistes qui montreun scientifique et un drapeau du Manitoba.

Radio-Canada Manitoba tente de répondre aux questions du public concernant la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Faut-il se changer en entrant à la maison? Le coronavirus reste-t-il dans les vêtements? Le nouveau coronavirus suscite des questions. Radio-Canada Manitoba les soumet à des experts et aux autorités.

Un texte de Sophie Pelletier

Doit-on changer ses vêtements en entrant dans la maison et les laver d’une manière particulière en raison de la COVID-19?

Réponse : non, à moins d’être un professionnel de la santé, de fréquenter des environnements à forte densité de personnes ou d’être en contact avec une personne infectée.

Pour la grande majorité des gens, se changer en entrant dans la maison n’est pas nécessaire, affirme Philippe Lagacé-Wiens, médecin microbiologiste à l’Hôpital Saint-Boniface.

Il précise qu’il en va autrement des personnes qui travaillent en soins de santé et qui risquent d’être exposées à des gouttelettes. Ces personnes portent des vêtements conçus pour le travail et doivent se changer avant de rentrer à la maison.

On n’a pas besoin d’être systématique, d’enlever chaque fois nos vêtements quand on rentre dans la maison, souligne de son côté Marc-André Langlois, professeur à la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa.

Pour Marc-André Langlois, il s’agit surtout de bien évaluer les risques. Autrement dit, changer de vêtements pourrait être une bonne pratique pour ceux qui fréquentent des lieux à forte densité de personnes, où la distanciation physique est parfois difficile à maintenir, comme les hôpitaux ou l’épicerie.

Coton ou nylon?

Les vêtements peuvent contenir des particules virales.

Ça a été démontré que ça peut demeurer infectieux quelques jours, indique le chimiste et professeur de chimie à l’Université Laval Normand Voyer, ajoutant que ça dépend du tissu.

Des vêtements sales en pile

La composition du tissu détermine combien de temps il pourrait demeurer infectieux.

Photo : iStock

Plus c’est froid, plus c’est humide, plus longtemps le virus va demeurer infectieux, précise Normand Voyer.

Sachant cela, enchaîne-t-il, on comprend bien que si on a un tissu qui est absorbant comme le coton, [...] la quantité d’eau va diminuer et ça va désactiver ou rendre le virus non infectieux plus rapidement que si c’est du nylon ou du polyester, qui sont réputés pour être hydrofuges, et donc laisser beaucoup d’eau.

Dans tous les cas, néanmoins, les particules virales ne seront plus infectieuses après un certain temps, confirme le chimiste.

Il souligne que le plus important est de toujours bien se laver les mains en entrant dans la maison.

Des précautions supplémentaires

Pour ceux qui seraient en contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19, Normand Voyer indique quelques précautions à prendre pour bien laver les vêtements, draps et serviettes.

1. Mettre des gants pour manipuler les articles à laver.

2. Ne pas secouer les articles souillés.

Secouer les articles souillés pourrait générer des particules en suspension, explique le chimiste.

3. Utiliser un détersif habituel et, idéalement, un agent de blanchiment.

Normand Voyer affirme que dans le cas du nouveau coronavirus, même si les détersifs sont très très bons pour désinfecter [les tissus], il est préférable d’utiliser un agent de blanchiment, que ce soit de l’eau de Javel diluée ou des détersifs avec des agents de blanchiment sûrs pour les couleurs.

4. Laver les articles à la température la plus élevée possible.

Il a été démontré que la température, avec le savon et les agents de blanchiment, est ce qui va rendre la désinfection la plus totale, précise le chimiste.

Le virus est vulnérable aux températures élevées. En haut de 70 degrés, il ne dure pas très longtemps, ajoute Normand Voyer.

Un homme fait la lessive.

Pour bien détruire les particules virales, il est recommandé de laver et sécher les vêtements à la température la plus élevée possible.

Photo : iStock

5. Faire sécher en machine les articles lavés, au cycle le plus chaud possible.

Il s’agit d’une protection supplémentaire.

Dans l’impossibilité de faire sécher les vêtements en machine, l’usage de la corde à linge lors des beaux jours est recommandé.

Si vous mettez [les articles] sur la corde à linge, explique Normand Voyer, ça va quand même être efficace puisque le soleil et les rayons UV vont aider à détruire les particules virales, à les inactiver.

6. Se laver les mains après avoir manipulé les articles souillés.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !