•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un cow-boy se maintient sur un cheval dans une arène.

Le Stampede de Calgary n'aura pas lieu cette année, ont annoncé les organisateurs.

Photo : iStock

Le Stampede de Calgary est annulé cette année, a annoncé le directeur du conseil d’administration jeudi après-midi, estimant que la situation sanitaire actuelle ne permettait pas d'offrir la grand-messe canadienne du rodéo. Il a devancé de peu l'annonce de la province qui interdit les grands festivals cet été en Alberta.

Tom Sampson, chef de la Calgary Emergency Management Agency, a déclaré que ce type de décisions est obligatoire compte tenu de l'état de la pandémie en Alberta.

« Je pense que j'ai été dans le déni. Mais il n'y avait pas d'autre choix ici, c'était obligatoire. C'était une décision qui devait avoir lieu », a-t-il dit. 

La médecin hygiéniste en chef de l’Alberta a également réagi. 

« Aujourd'hui, je tiens à préciser que les restrictions de rassemblement de masse actuellement en place s'appliquent également à tous les événements ou festivals d'été en Alberta », a déclaré la Dre Hinshaw, qui n’a toutefois pas encore annoncé de date de fin à l'interdiction des rassemblements.

Un seul cas de COVID-19 peut se propager comme une traînée de poudre.

Une citation de :Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l'Alberta

Ces restrictions interdisent les rassemblements de plus de 15 personnes et obligent les personnes rassemblées en groupes de moins de 15 à maintenir une distance de 2 mètres les unes des autres.

« Les gens n'ont pas le droit d'assister à un rassemblement qui violerait ces ordres. Cette décision n'a pas été prise à la légère, mais nous devons faire tout notre possible pour empêcher la propagation du virus. », a dit la Dre Hinshaw.

Une première depuis 1923

C’est difficile, mais c’est la bonne chose à faire, a affirmé Dana Peers, directeur et président du conseil d’administration du Stampede, en annonçant l'annulation du festival emblématique de Calgary.

De plus, cette annulation signifie l'absence de retombées économiques importantes pour l’Alberta, alors que la province semble s’orienter de plus en plus vers une récession. Dana Peers a d’ailleurs prié la population de Calgary de continuer à soutenir les commerces locaux qui auraient dû bénéficier de la venue de dizaines de milliers de personnes.

Le maire Naheed Nenshi, présent lors de l’annonce, a fait savoir qu’il soutenait la décision du Stampede, mais que l’annonce était vraiment difficile à digérer. Selon lui, elle est en harmonie avec la volonté de la province de faire de la santé de sa population sa priorité.

Bien que la ville se concentre actuellement sur la santé physique et mentale des résidents locaux, la route de Calgary vers la reprise économique sera un défi, selon le maire.

Impact économique

« Le pétrole et le gaz sont une grosse partie de notre économie, et maintenant d'entendre que nous supprimons l’événement le plus attractif pour le tourisme dans la ville », souligne Naheed Nenshi. 

« Les entreprises locales dépendent également du tourisme pendant l'événement annuel, y compris les restaurants, les hôtels, les détaillants et plus encore », rappelle-t-il.

Il y a environ un mois, le Stampede a mis à pied 890 personnes, soit 80 % de ses employés, lorsque la pandémie de coronavirus s’installait dans la province.

En 2019, le Stampede a attiré plus de 1,2 million de spectateurs.

En moyenne au cours des cinq dernières années, l'événement estival a rapporté 79,2 millions de dollars de revenus bruts et dégagé un bénéfice de 21,4 millions de dollars.

Le Stampede injecte 540 millions de dollars dans l'économie provinciale chaque année, selon le Conference Board du Canada. 

Les événements organisés toute l'année par le Stampede contribuent à hauteur d’environ 110,9 millions de dollars au PIB de Calgary, selon le conseil.

Dana Peers a tout de même expliqué que l'organisation continuerait de planifier des événements d'automne et d'hiver au Stampede Park, ainsi que le Stampede de 2021.

Déception chez les compétiteurs

Cette décision déçoit également  ceux qui prennent part aux compétitions. Parmi eux, Spur Lacasse un athlète professionnel de rodéo. Classé dans le top 5 au pays l’an dernier dans la catégorie des chevaux sauvages sans selle, il était censé participer à la compétition durant le Stampede.

« Bien sûr que c’est décevant, mais il n’y a pas grand-chose que l’on puisse contrôler », déclare-t-il.

Portrait de Spur Lacasse, athlète de rodéo professionnel.

Portrait de Spur Lacasse, athlète de rodéo professionnel.

Photo : Radio-Canada / Zoé Clin

Cette compétition aurait pu être une grosse opportunité financière. « La première place au Stampede rapporte 100 000 $, alors j’aurais préféré la voir reportée », dit-il. 

Malgré l’annulation de l’événement, Spur Lacasse continue néanmoins de s'entraîner. « Ce n’est pas une mauvaise nouvelle qui va me faire lâcher », confie-t-il

Cette annonce survient alors que d'autres événements majeurs : le Folk Fest de Calgary et les K-Days à Edmonton ont aussi été annulés en raison de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !