•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : une application mobile de géolocalisation bientôt offerte en Alberta

La Dre Deena Hinshaw.

La Dre Deena Hinshaw demande à la population albertaine de prendre la distanciation sociale au sérieux et de respecter les consignes de santé publique.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

L'Alberta entre dans la phase finale de tests pour une nouvelle application mobile permettant aux utilisateurs d’être avertis s’ils ont croisé le chemin d’une personne contaminée.

Les autorités sanitaires ont également annoncé qu'aucun événement de grande ampleur ne pourra se tenir cet été dans la province, afin de prévenir la propagation de la COVID-19.

« Les Albertains auront le choix de télécharger ou non l'application », a déclaré la Dre Deena Hinshaw. Il semblerait, selon elle, que toutes les informations recueillies seront stockées sur les téléphones personnels, et non par le gouvernement.

« Cette application utilisera le système Bluetooth pour noter si vous êtes entré en contact avec une personne dont le test a donné un résultat positif », a déclaré la Dre Hinshaw. 

« L'application ne suit pas les emplacements géographiques des Albertains », poursuit-elle en ajoutant que des applications similaires ont déjà été utilisées efficacement à Singapour et en Corée du Sud.

« Nous espérons qu'elle sera disponible pour tous les Albertains dans les semaines à venir, une fois les essais terminés », ajoute-elle.

Cela fait entrer notre approche de la santé publique dans le 21e siècle.

Deena Hinshaw

Le gouvernement s’est tout de même entretenu avec la commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de la province, Jill Clayton,au sujet de l’application et aucune inquiétude n'a été soulevée, selon la Dre Deena Hinshaw.

Cependant, Jill Clayton dit avoir seulement reçu un aperçu général du programme de géolocalisation :

Je n'ai pas reçu d'informations détaillées. Le gouvernement de l'Alberta s'est engagé à évaluer les répercussions que cette initiative aura sur la vie privée, et nous avons hâte d’étudier leur évaluation lorsque nous l’aurons reçu.Au fur et à mesure que cette application sera déployée, il sera important que le gouvernement de l'Alberta fournisse aux Albertains une description claire et facile à comprendre des pratiques de confidentialité. Expliquer dans un langage clair quels types d'informations personnelles peuvent être collectées, comment ces informations seront utilisées et dans quelles circonstances elles seront divulguées aidera les personnes à choisir d'utiliser cette application.Dire si des informations [personnelles] seront conservées, pendant combien de temps elles le seront et indiquer quand ce programme prendra fin, contribue [...] à renforcer la confiance du public dans l'utilisation de l'application.

Courriel de Jill Clayton, commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de la province

La situation du 23 avril

L’Alberta enregistre 319 nouveaux cas de COVID-19 et deux nouveaux décès. Cela porte le nombre total de cas à 3720 et le nombre de décès à 68. À travers la province, 1357 personnes sont rétablies et 2295 sont encore contaminées.

L'augmentation du nombre de cas en 24 h est la plus importante à ce jour en Alberta.

Jusqu’à présent, 112 162 personnes y ont subi un test de dépistage du coronavirus.

Un nouveau cas a été signalé à Sofina Foods, à Calgary, mais il n’y a pas matière à être alarmiste, croit la Dre Hinshaw. « À ce jour, il s'agit du seul cas identifié dans cette usine, donc ce n'est pas considéré comme une éclosion », explique-t-elle.

Elle ajoute que Services de Santé Alberta travaille avec l'usine pour s'assurer que des mesures de prévention sont en place et propose également des tests à tous les employés de l'établissement, qu'ils présentent ou non des symptômes.

Les éclosions dans les établissements de soins de longue durée de la province continuent toutefois de l'inquiéter, tout comme les éclosions à l'usine de transformation de viande de Cargill de High River et à JBS Foods, à Brooks.

À High River, le nombre de cas chez les employés de l'usine de viande est passé à 480, tandis que le nombre de cas confirmés chez les travailleurs et les sous-traitants de JBS Foods a atteint 124. Les établissements de soins continus recensent actuellement 390 cas au total.

La médecin hygiéniste en chef a aussi confié que les services de santé de l'Alberta ont développé une nouvelle approche plus facile pour s'assurer que l'équipement de protection individuelle est disponible pour tous les spécialistes de la communauté médicale, dont les ophtalmologistes, les chirurgiens, les radiologistes et d'autres spécialistes.

« À compter d'aujourd'hui, les spécialistes communautaires seront en mesure de commander ces équipements pour leurs cliniques en passant par le point de contact de leur zone », a-t-elle déclaré.

 La répartition régionale des cas est la suivante:
Zone de Calgary: 2633
Zone d'Edmonton: 454
Zone Sud: 373
Zone Nord: 154
Zone centrale: 80
Inconnu: 23

Un nouveau cas a été signalé à Sofina Foods, à Calgary.

Photo : Radio-Canada

Pas de festivals cet été

La Dre Hinshaw s’est toutefois faite porteuse d’une mauvaise nouvelle pour les participants aux différents festivals de la province.

« Aujourd'hui, je tiens à préciser que les restrictions de rassemblement de masse actuellement en place s'appliquent également à tous les événements ou festivals d'été en Alberta », a-t-elle déclaré.

« Les Albertains n'ont pas le droit d'assister à un événement qui violerait ces ordres. Cette décision n'a pas été prise à la légère, mais nous devons faire tout notre possible pour empêcher la propagation du virus. », a-t-elle dit.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !