•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des rencontres virtuelles pour aider les immigrants à rompre l'isolement

La photo montre ce qu'on voit à l'écran de son ordinateur pendant une visioconférence, soit les photos des différents participants.

Le professeur en microbiologie Mathias Oulé, en haut à gauche, répond aux questions des participants sur le coronavirus.

Photo : Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba

Aider les nouveaux arrivants à maintenir un lien social et éviter l'isolement pendant le confinement, c'est l'objectif des rencontres virtuelles organisées par l'Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba.

L'Amicale, un organisme qui rassemble des personnes d'origines diverses, organise ces rendez-vous tous les samedis depuis le début de la crise sanitaire.

Certains immigrants sont arrivés récemment au Canada et sont donc sans lien social établi avec la société d'accueil et sans réseau. Le confinement n'arrange pas les choses, explique le président de l'Amicale, Alphonse Lawson.

Pour éviter qu'ils ne soient livrés à eux-mêmes, l'organisme a choisi de les accompagner en les aidant, entre autres, à trouver des informations fiables sur la pandémie.

Alphonse Lawson, président de l’Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba.

Alphonse Lawson, président de l’Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Amélie David

Il y a beaucoup d'informations qui circulent via les réseaux sociaux par rapport au virus. Il y en a qui sont vraies et d'autres sont fausses. On veut donc qu'ils aient la bonne information, dit-il.

Lors de ces rencontres, les participants peuvent également poser des questions sur des sujets de l'heure qui les préoccupent et auxquelles des intervenants peuvent répondre.

L'une des discussions a porté sur le SRAS-CoV-2 et la maladie qu'il cause, la COVID-19. Le professeur de microbiologie à l'Université de Saint-Boniface Mathias Oulé a éclairé les participants sur cette maladie et ça leur a permis d'y voir beaucoup plus clair, note M. Lawson.

Éducation et finances

Une autre rencontre virtuelle a porté sur l'éducation, notamment sur l'enseignement à distance.

Le président de l'Amicale rappelle qu'en temps normal le système scolaire et l'apprentissage des enfants dans un nouveau pays représentent des défis. Ces défis sont accentués dans le contexte actuel, avec des cours en ligne.

Cela suppose la maîtrise des nouvelles technologies. Lorsque vous avez trois ou quatre enfants, ce n'est pas évident. Alors, des enseignants ont apporté des conseils sur quels liens les parents doivent avoir avec l'école et les enseignants, ou encore comment encadrer les enfants et où trouver les ressources nécessaires, dit M. Lawson.

Huit personnes se font prendre en photos dans un bâtiment.

Le conseil d'administration de l'Amicale de la francophonie.

Photo : @blandine.tona sur Facebook

On y a aussi donné de l'information financière, pour expliquer notamment la décision de certaines banques canadiennes de différer les paiements des prêts hypothécaires et les mesures d'aides du gouvernement fédéral.

À cause de la pandémie, il y en a qui sont arrivés récemment au Manitoba et qui ont perdu leurs emplois. Ça augmente les soucis et le stress, fait remarquer Alphonse Lawson.

Selon lui, il était important d'informer les personnes nouvellement arrivées pour qu'elles sachent, par exemple, quels sont les formulaires à remplir pour obtenir de l'aide financière et qui peut en être bénéficiaire.

Quelques suggestions

Des suggestions ont également été faites, comme l'élaboration de capsules vidéo avec des conseils pratiques sur l'apprentissage à distance.

Un projet de distribution gratuite de masques faits maison avec du tissu africain pourrait aussi voir le jour. Par ailleurs, les responsables de l'Amicale comptent lancer une campagne de sociofinancement.

Les fonds recueillis serviront à l'achat d'équipement pour le personnel soignant en Afrique, afin que celui-ci puisse faire face aux ravages de la pandémie qu'entrevoient les experts sanitaires dans ce continent.

La prochaine conférence en ligne aura lieu le 25 avril. L'invité, Gnaka Lagoké, est un spécialiste des études panafricaines établi aux États-Unis. Il parlera de la géopolitique et du rôle que pourrait jouer l'Afrique à la sortie de cette crise mondiale.

L’Amicale précise que ces rencontres virtuelles auront lieu aussi longtemps que durera le confinement.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !