•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération des enseignants de la Saskatchewan croit que la COVID-19 a imposé une entente

Patrick Maze en conférence de presse.

Le président de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan, Patrick Maze, croit que la COVID-19 a eu des répercussions importantes sur le milieu de l'éducation dans la province.

Photo : Bryan Eneas/CBC

Radio-Canada

Le président de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF), Patrick Maze, estime que le comité de négociation n’avait d'autre choix que de présenter l’offre du gouvernement aux enseignants de la province en raison de l’incertitude causée par la pandémie de la COVID-19.

Il souligne cependant que l’entente de principe conclue avec le gouvernement ne répond pas à tous les points abordés lors des négociations.

Au cours du dernier mois, l’impact de la COVID-19 sur le milieu de l’éducation, nos communautés et chacun de nous individuellement et professionnellement, a été important , explique le président de la STF.

Mercredi, le comité de négociation du gouvernement ainsi que les représentants de la STF ont conclu une entente de principe au sujet d’une nouvelle convention collective.

Patrick Maze affirme que la STF demeure décidée à résoudre la question de la taille et la composition des classes.

La volonté de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan de s’attaquer à la composition des classes et d’assurer un financement adéquat du système d’éducation publique demeure inébranlable.

Patrick Maze, président, Fédération des enseignants de la Saskatchewan

L’entente négociée par les deux parties est d’une durée de quatre ans et propose une augmentation salariale de 2 % au cours de la deuxième, troisième et quatrième année.

Elle sera soumise aux quelque 13 000 enseignants de la STF lors d’un vote dans les prochaines semaines.

Les membres de la STF sont sans contrat de travail depuis le mois d'août 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !