•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les dépenses en jeux vidéo atteignent un record en mars

Des figurines représentant les personnages du jeu vidéo sont installées dans un magasin.

Le jeu vidéo «Animal Crossing: New Horizons» a permis à Nintendo de battre un record de ventes.

Photo : afp via getty images / BEHROUZ MEHRI

Radio-Canada

Les dépenses en jeux vidéo ont atteint un record en mars, à 10 milliards de dollars (9,26 milliards d'euros), à la faveur du confinement d'une grande partie de la population, selon des données publiées jeudi par le cabinet Superdata.

Les revenus générés par les principaux jeux sur console ont bondi à 1,5 milliard de dollars américains (2,2 milliards de dollars canadiens), contre 883 millions en février (1,2 milliard de dollars canadiens).

Les revenus tirés des principaux jeux joués sur ordinateur ont grimpé de 56 %, pour atteindre 567 millions de dollars américains, soit 797,5 millions de dollars canadiens.

Se divertir et socialiser

Ces catégories de jeu sont particulièrement populaires en Europe et aux États-Unis, où les mesures de confinement instaurées pour freiner la propagation du coronavirus ont contraint les gens à rester chez eux.

Les gens se tournent vers les jeux vidéo, qui permettent de se divertir en sécurité pendant la crise du Covid-19, et utilisent les jeux multijoueurs en ligne pour rester en contact les uns avec les autres, a commenté SuperData dans une note de blogue.

La popularité d'Animal Crossing: New Horizons

Le chiffre d'affaires des jeux vidéos est en hausse de 11 % sur un an en mars, selon Superdata.

Cinq millions d'exemplaires d'Animal Crossing: New Horizons ont été vendus en mars, permettant à Nintendo d'établir un nouveau record de ventes en un mois d'un jeu de console.

La fermeture des magasins physiques a poussé les joueurs à se tourner vers les achats en ligne : les dépenses en direction des jeux sur mobile ont augmenté de 15 %, représentant 5,7 milliards de dollars américains, soit 8 milliards de dollars canadiens.

Pokemon Go tire son épingle du jeu, et voit ses revenus augmenter de 18 % à 111 millions de dollars américains (156 millions de dollars canadiens), après que le fabricant Niantic a modifié les paramètres pour permettre de jouer plus facilement sans avoir besoin de sortir.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Jeux vidéo

Techno