•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus en faveur du maintien des barrages et d'un déconfinement graduel

Des voitures arrêtées et un policier sur la route 132.

Les membres de la Table régionale des élus du Bas-Saint-Laurent souhaitent que les frontières de la région restent fermées encore quelque temps.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

La Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL) demande que les barrages routiers qui contrôlent l'accès au territoire de la région soient maintenus. Les élus locaux souhaitent que ces contrôles restent en place pendant les premières étapes du déconfinement régional.

Le président de la Table régionale, Michel Lagacé, explique que les élus locaux souhaitent aussi voir une réouverture progressive des activités économiques à l'intérieur de la région.

On souhaite qu'il y ait un allègement en ce qui a trait à la Santé publique au moment qu'ils vont juger importun pour qu'on puisse redémarrer la machine économique au Bas-Saint-Laurent.

Michel Lagacé, président de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent

Michel Lagacé soutient que les membres de la Table désirent que le déconfinement se fasse par étapes en permettant à certains secteurs économiques de reprendre leurs activités à l'intérieur de la région en suivant les recommandations de la Santé publique.

Le président de la SÉMER, Michel Lagacé

Michel Lagacé, président de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent (Archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

On sent dans la population qu'il faut qu'il se passe quelque chose, a pour sa part affirmé la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet. Elle précise que les élus ne sont pas des experts en santé publique, mais qu'il était important que la Table régionale fasse connaître ses orientations.

Hier, c'était pratiquement un cri du cœur de dire : il faut ouvrir pour nos commerçants locaux et il faut le faire rapidement pour ne pas qu'on perde nos entreprises.

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup

Les députés provinciaux et fédéraux de la région ont aussi pris part à la conférence téléphonique qui s'est tenue entre les membres de la Table jeudi après-midi et qui a mené à cette prise de position.

Le député de Rimouski, Harold LeBel, insiste sur l'importance de procéder progressivement au déconfinement régional.

On ne veut pas fermer la région au reste du Québec pour toujours. On a des premières étapes à faire, puis après ça, on va commencer à s'ouvrir.

Harold LeBel, député de Rimouski

Harold LeBel estime lui aussi qu'il est primordial de permettre à l'économie régionale de reprendre graduellement ses activités.

On a l'industrie touristique aussi qui est là, qui est forte, qui est importante. C'est clair qu'on ne veut pas se refermer sur nous autres, mais on veut faire ça progressivement, avance-t-il.

Une dizaine d'élus du Bas-Saint-Laurent autour d'une table, devant le journaliste Denis Leduc.

Une partie des élus de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

La TREMBSL rappelle aux citoyens qu'il est primordial de continuer à suivre les règles de la Santé publique.

Les élus insiste aussi sur l'importance de protéger les aînés qui constituent le quart de la population du Bas-Saint-Laurent.

Les membres de la TREMBSL sont les huit préfets de la région et les 10 maires des cités régionales et villes de centralité, soit ceux de Matane, d'Amqui, de Mont-Joli, de Rimouski, de Trois-Pistoles, de Témiscouata-sur-le-Lac, de Dégelis, de Rivière-du-Loup, de Saint-Pascal, de La Pocatière.

La décision de procéder au déconfinement d'une région revient au gouvernement du Québec.

Le premier ministre François Legault a d'ailleurs affirmé mercredi lors de son point de presse quotidien que son gouvernement préparait un plan de déconfinement qu'il présentera la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !