•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort dans un accident de tracteur à L'Isle-Verte : les conclusions de l'enquête dévoilées

Plan rapproché sur le logo ornant le siège social de la CNESST à Québec. Les lettres C-N-E-S-S-T sont peintes en vert.

L'accident est survenu le 25 juillet 2019, causant la mort de Régis Morin. (Archives).

Photo : Radio-Canada

Les conclusions de l'enquête sur la mort de Régis Morin ont été présentées par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) jeudi matin.

Le résident de Saint-Antonin Régis Morin est mort le 25 juillet dernier après être tombé d'un tracteur de type « fourragère ».

Le sexagénaire était un conducteur de récolteuse-hacheuse automotrice (fourragère) pour la Coopérative d'utilisation de matériel agricole (CUMA) du Coteau. L'accident s'est produit lors d'un quart de travail sur le chemin d'une ferme située à L'Isle-Verte.

Déroulement de l'accident

Le rapport de la CNESST fait la chronologie de l'accident. Une vidéo qui reproduit les événements a également été réalisée par la Commission.

Le jour de l'accident, ils étaient trois travailleurs présents sur le chemin d'une ferme pour effectuer de l'ensilage d'herbes préalablement fauchées.

Vers 9 h 20 ce matin-là, Régis Morin a emprunté un chemin en pente sur le terrain de la ferme pour se rendre au champ. Il conduisait la fourragère. Il était accompagné par un de ses collègues qui conduisait un tracteur.

Durant la descente vers le champ, le véhicule de M. Morin s'est mis à louvoyer, c'est-à-dire à naviguer en zigzag, pour terminer son trajet dans le fossé. Le travailleur a été éjecté de la cabine par le pare-brise et s'est retrouvé sous la roue avant gauche de la fourragère.

Les services d'urgence ont ensuite été appelés sur les lieux. L'Antonien a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Après l'accident, la CNESST a interdit à la CUMA de Coteau l'utilisation de la fourragère afin de procéder à l'enquête ainsi qu'à une inspection mécanique.

Les causes de l'accident

L'enquête conclut que l'usure des freins et des manchons de la transmission de la fourragère a provoqué cette perte de contrôle, lorsque Régis Morin s'est engagé dans la pente.

De plus, la CNESST affirme que Régis Morin a été éjecté du tracteur quand celui-ci a dévié dans un fossé et heurté un obstacle en bas de la pente qu'il descendait.

Des correctifs ont été demandés à l'employeur quant à l'entretien préventif des équipements agricoles automoteurs. La CNESST demande également la supervision des travailleurs concernant le port de leur ceinture de sécurité.

Le rapport sera présenté à l'Union des producteurs agricoles et sera diffusé et dans les établissements de formation qui offrent les programmes d'études en agriculture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !