•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa investit 1,1 milliard dans la recherche pour lutter contre la COVID-19

Un groupe de travail sur l'immunité contre la COVID-19 sera formé, avec le mandat d'effectuer des tests sérologiques pour répondre à une série de questions clés. Plus d'un million de Canadiens seront testés d'ici deux ans.

Justin Trudeau de profil.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Ottawa met en place une stratégie médicale et de recherche évaluée à 1,1 milliard de dollars pour lutter contre l’épidémie de COVID-19, a annoncé jeudi le premier ministre Justin Trudeau.

La stratégie se déploiera en trois volets :

  • la recherche sur les vaccins et les traitements (115 M$);
  • les essais cliniques sur ces vaccins et traitements potentiels (662 M$);
  • le développement de tests pour modéliser l’évolution de la maladie (350 M$).

Un groupe de travail sur l'immunité contre la COVID-19 constitué de cinq médecins sera aussi formé pour coordonner des tests sérologiques, a annoncé le premier ministre Trudeau. Au moins un million de Canadiens seront soumis à ces tests sanguins, destinés à détecter la présence d'anticorps propres au virus afin de déterminer si une personne l'a contracté.

Le groupe réunira l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, la conseillère scientifique en chef du pays, Mona Nemer, le président de l'Université de Toronto, David Naylor, et deux experts de l'Université McGill, Catherine Hankins et Tim Evans.

Ils étudieront des questions clés comme : combien de gens ont eu la COVID-19, au-delà de ceux déjà testés? Est-on immunisé une fois qu'on l'a eue? Et pour combien de temps, si tel est le cas?

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Les conclusions de la recherche vont nous aider à faire plusieurs choses, que ce soit de rendre un vaccin accessible ou de déterminer quelles mesures de santé publique sont les plus efficaces et doivent être adoptées, a ajouté M. Trudeau.

Les investissements annoncés jeudi s'ajoutent aux 300 millions de dollars que le gouvernement Trudeau avait déjà débloqués pour la recherche sur le coronavirus au début du mois de mars.

Plus nous comprenons le virus, sa propagation et ses conséquences sur différentes personnes, plus nous pourrons le combattre, et ultimement l'éradiquer.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le premier ministre a clairement spécifié qu'une partie de l'investissement vise à s'assurer qu'un éventuel vaccin pourra être produit en grande quantité au Canada. Autrement, le pays sera aux prises avec la même difficulté d'approvisionnement actuellement constatée pour acheter des équipements de protection individuelle.

C'est pourquoi une partie de l'investissement que nous faisons aujourd'hui servira à assurer la capacité de développer des vaccins et de les produire en masse, ici, au Canada, a-t-il dit.

Le premier ministre a par ailleurs confirmé lors de son point de presse quotidien que des soldats de l'armée canadienne seront dépêchés au Québec et en Ontario, comme l'ont demandé les deux provinces, pour lutter contre le virus dans les foyers pour aînés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique