•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des couturières du Nunavut confectionneront 5000 masques non médicaux

Les masques seront envoyés gratuitement aux municipalités, à des centres de santé et aux transporteurs aériens du territoire.

Une couturière confectionne des masques non médicaux.

Le gouvernement du Nunavut a sollicité l'aide de couturières du territoire pour confectionner 5000 masques non médicaux. Sur cette photo : la couturière Marsha Curley, à Arviat.

Photo : Photo fournie par Kathy Komakjuak

Pour répondre à la directive fédérale du port du masque en avion, le gouvernement du Nunavut a fait appel à des couturières du territoire pour la fabrication de 5000 masques non médicaux en tissu.

Le ministère territorial du Développement économique et des Transports a alloué une somme d’environ 35 000 $ à la Corporation de développement du Nunavut pour qu’elle mobilise des couturières un peu partout au territoire et leur achemine le matériel nécessaire à la confection de masques de coton.

Ces masques ne sont pas conçus pour remplacer d’autres mesures, comme la distanciation sociale et le lavage de mains, mais ils nous donnent une protection supplémentaire, a affirmé mercredi le premier ministre Joe Savikataaq, en point de presse.

L’idée derrière cette initiative, a précisé le premier ministre, est de créer des emplois locaux et de fournir un approvisionnement régulier de masques aux aînés et aux travailleurs de première ligne qui n’œuvrent pas dans le secteur de la santé, comme des pompiers.

Depuis lundi, les voyageurs doivent se couvrir le nez et la bouche aux points de contrôle des aéroports canadiens, dans toute situation où il est impossible de garder deux mètres de distance avec les autres personnes, et à la demande des transporteurs aériens, des autorités ou des responsables de la santé publique.

Deux masques non médicaux sont posés sur une table.

Les masques non médicaux sont lavables, réutilisables et ils respectent les directives de Santé Canada, a affirmé le premier ministre.

Photo : Photo fournie par Kathy Komakjuak

Masques distribués gratuitement

Kathy Komakjuak, originaire d’Arviat, dans le sud du Nunavut, est l’une des 18 couturières à s’être portées volontaires pour mettre la main à la pâte. Elle affirme avoir senti l’urgence de contribuer à l’effort collectif visant à empêcher la propagation de la COVID-19 au territoire.

J’ai voulu m’impliquer simplement pour aider les autres, pour éviter de tomber malade et parce que je veux que mes enfants soient en sécurité, souligne-t-elle.

Selon le gouvernement, les couturières ont déjà produit 500 masques et devraient être en mesure d’en confectionner environ 1000 par semaine. Nous avons été très occupées à découper les tissus et les élastiques, indique Kathy Komakjuak.

Une fois confectionnés, les masques seront envoyés gratuitement aux municipalités, à des centres de santé et aux transporteurs aériens du territoire.

Les couturières impliquées dans le projet travaillent pour Kiluk Ltd, une filiale de la Corporation de développement du Nunavut, à Arviat.

Le ministère du Développement économique et des Transports affirme que d’autres filiales situées à Rankin Inlet et Taloyoak commencent elles aussi une production de masques cette semaine.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !