•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

75 % des entreprises régionales vont faire appel aux programmes d'aide fédéraux

L'extérieur d'un centre commercial.

Les entreprises régionales ont été frappées par les mesures pour contrer la propagation de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Selon un sondage réalisé par les chambres de commerce de la région, 75 % des entreprises ont déjà fait appel ou feront appel aux programmes d'aide aux entreprises du gouvernement fédéral.

C'est ce qui ressort du sondage, tel que communiqué mercredi aux médias par la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord (CCISF). Il aborde les impacts des mesures mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19 au Québec.

Sur les 195 entreprises qui ont participé à l'exercice, 42 % ont déjà effectué des demandes d'aide et le tiers entendent le faire. Parmi les entreprises qui ont formulé une demande, la moitié a réclamé la subvention salariale de 75 %. Le tiers des commerces ont fait une demande au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (prêt de 40 000 $) et les autres ont fait appel au Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME).

De plus, l'enquête indique que 67 % des entreprises sondées ont été en mesure de poursuivre leurs activités, contrairement à près de la moitié lors d'un sondage précédent, effectué entre le 30 mars et le 1er avril.

Nous considérons comme une bonne nouvelle que près de 70 % des entreprises aient été aptes à poursuivre leurs activités depuis le début de la crise en mettant en place des mesures spéciales. Toutefois, cette situation ne peut pas durer éternellement et plus le temps passe, plus ça devient inquiétant pour certaines organisations, qui se verront peut-être contraintes à fermer, a mentionné la directrice générale de la CCISF, Sandra Rossignol.

Par ailleurs, cette dernière voit d'un bon oeil le fait que la région ait été relativement épargnée jusqu'à maintenant, si on la compare à la région de Montréal.

Nous espérons que les mesures plus restrictives que le gouvernement a mises en place ici auront un impact positif sur la durée de la crise et que cela amènera une reprise économique plus rapide, a-t-elle ajouté.

D'autres données

Le sondage des chambres de commerce révèle également que 44 % des répondants affirment avoir eu des pertes de revenus majeures, soit 9 % de moins que dans le précédent sondage.

Également, les entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont dû mettre à pied 50 % de leurs employés. Le tiers des gestionnaires devraient être en mesure de réembaucher la totalité de ces employés après la crise et le quart d'entre eux devraient pouvoir en réembaucher une partie.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Entrepreneuriat