•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

87 amendes à Ottawa et 50 à Gatineau pour le non-respect des mesures liées à la COVID-19

À la Cité de Clarence-Rockland, la police n'a donné que des avertissements aux citoyens.

Une agente en train de rédiger une contravention.

Une agente du Service de police d'Ottawa en train de rédiger une contravention (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Ottawa comme à Gatineau, la police reçoit un grand nombre d’appels de citoyens qui dénoncent le non-respect des recommandations liées à la COVID-19. Somme toute, peu d’amendes sont données.

Depuis le 3 avril, les Services des règlements municipaux à Ottawa ont répondu à 2 824 appels portant notamment sur la fréquentation de parcs fermés, des rassemblements de plus de cinq personnes et des commerces non exemptés offrant toujours leurs services.

Au total, ce sont 87 contraventions qui ont été données, selon les chiffres du directeur des Services des règlements municipaux, Roger Chapman.

En comparaison au nombre d'appels reçus, le nombre de contraventions émises est faible, juge-t-il tout en rappelant que les agents des Services des règlements municipaux utilisent leur pouvoir discrétionnaire pour donner un simple avertissement selon la situation.

Une personne qui enfreint la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence est passible d'une amende de 880 $, y compris la suramende compensatoire pour les victimes.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

De son côté, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a donné 50 contraventions en tout pour des rassemblements illégaux. Nous avons également émis deux contraventions pour avoir effectué un déplacement non essentiel, précise le SPVG.

Des avertissements à Clarence-Rockland

Dans l’est ontarien, à Clarence-Rockland, aucune contravention n’a été donnée, selon un communiqué diffusé lundi.

En revanche, les agents ont donné des avertissements et fait de l'éducation dans 25 situations de rassemblement lors de la dernière fin de semaine. Ils ont aussi visité 18 commerces pour émettre des avertissements, procéder à des inspections et éduquer les citoyens.

« Nos patrouilles dans les parcs et visites aux commerces n'ont qu'un seul but, soit de garder la population en sécurité », a fait savoir le directeur de la protection et chef pompier, Brian Wilson, par voie de communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !