•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le combat contre le coronavirus dans une mine

Un travailleur de dos regarde une paroi dans une galerie souterraine avec une pièce d’équipement.

Impala Canada, propriétaire de la mine Lac Des Iles a confirmé 17 cas de COVID-19 au sein de ses employés.

Photo : CBC/Jeff Walters

Radio-Canada

La minière Impala Canada a confirmé mardi que les autorités sanitaires avaient dénombré jusqu’à présent 17 cas de la COVID-19 à ses installations Lac Des Iles. Cette mine est située à environ 90 km au nord-ouest de Thunder Bay en Ontario.

Quinze des cas confirmés ont été identifiés par la Santé publique de Thunder Bay et le Bureau de santé du Nord-Ouest.

Mais lundi soir, Impala Canada a appris que le 17e cas confirmé était une personne habitant le territoire couvert par Santé publique Sudbury et districts.

Tous ces travailleurs sont en quarantaine et ils sont contactés régulièrement pour assurer que les mesures de contrôle sont appliquées, indique la santé publique du Nord-Ouest.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Sur sa page Facebook, l’organisme demande aux personnes ayant travaillé à cette mine depuis le 30 mars, et qui habitent le territoire qu’elle couvre, d’entrer en contact avec elle.

Un virus coriace

Malgré les efforts collectifs pour ralentir la propagation du coronavirus, il continue de s’étendre au sein de notre équipe, a dit Erin Satterthwaite, vice-présidente aux affaires de l’entreprise et aux communications à la mine Impala Canada.

Pancarte extérieure de la Santé publique Sudbury et districts

Le bureau de Santé publique Sudbury et districts a confirmé le 17e cas de coronavirus à la mine Lac Des Iles.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Comme beaucoup de mineurs sont de l’extérieur, rien n’a été négligé pour confiner ces gens en sécurité.

Sur sa page web, Impala Canada indique que son camp minier compte 686 chambres.

Qu’ils soient à la maison, sur le site de la mine ou encore à l’hôtel, notre priorité est la santé et la sécurité, dit-elle.

Impala Canada dit avoir transféré la majorité de ses employés depuis le 13 avril.

Ceux qui ne pouvaient être en quarantaine chez eux ou qui devaient voyager pour y retourner sont logés dans un hôtel à Thunder Bay.

Réouverture de la mine

Dans un courriel, Impala Canada indique que seulement les travaux minimums d’entretien se poursuivent à la mine Lac Des Iles.

Carte de la région de Thunder Bay

La mine Lac des Iles, anciennement North American Palladium, est située au nord-ouest de Thunder Bay.

Photo : Google Maps

Nous reprendrons les activités seulement quand nous sentirons qu’il est sécuritaire de procéder, dit Mme Satterthwaite, en rappelant que la province a prolongé jusqu’au 12 mai l’état d’urgence.

Une petite équipe de moins de 50 employés demeure à la mine et suit à la lettre tous les protocoles incluant la prise de température quotidienne.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Coronavirus