•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le confinement vaut à Netflix un nombre record de nouveaux abonnements

Un homme tient un téléphone intelligent sur lequel apparaît le logo de Netflix.

15,8 millions de nouvelles personnes ont adhéré au service de janvier à mars 2020.

Photo : Getty Images / kasinv

Agence France-Presse

Le confinement a valu à Netflix 15,8 millions de nouveaux abonnements payants de janvier à mars, ce qui porte le total à 183 millions dans le monde. Le géant de la diffusion en continu souligne toutefois les incertitudes liées à la pandémie.

Sur la même période l'année dernière, la plateforme avait séduit 9,6 millions de nouveaux adeptes, rapporte le communiqué de résultats rendu public mardi par la société.

La croissance de notre base d'abonnés et abonnées s'est temporairement accélérée en raison du confinement, explique le groupe, qui a réalisé près de 5,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires au premier trimestre 2020, en hausse de 28 % sur un an.

C'est un record en ce qui a trait aux nouveaux abonnements, constate David Sidebottom, analyste à Futuresource. Cette croissance vient de nouveaux ménages, mais aussi d'anciens abonnés et abonnées qui avaient mis fin à leur contrat.

Pour le deuxième trimestre, Netflix table sur une hausse de 7,5 millions de personnes, mais précise que ce n'est qu'une hypothèse.

Ce chiffre pourrait ressortir bien plus élevé ou bien inférieur en fonction de plusieurs facteurs, y compris quand les gens reprendront leur vie sociale dans les différents pays, et à quel point ils couperont la télévision après le confinement, détaille la société californienne.

Celle-ci s'attend donc à un ralentissement de cette croissance du nombre d'abonnements.

De l'argent et des productions en réserve

Cette prudence se reflète à Wall Street, où l'action du groupe a perdu 0,87 % lors des échanges électroniques après la clôture de la bourse. Pourtant, tous les voyants financiers sont au vert, malgré la hausse du dollar qui heurte les revenus internationaux du groupe.

Netflix a doublé son bénéfice net au premier trimestre, à 709 millions de dollars.

La plateforme dispose de réserves d'argent, puisque certaines dépenses ont été remises à plus tard, quand la production de films et séries pourra reprendre.

Nous bénéficions de gros volumes de contenus qui étaient prêts à être diffusés ou en postproduction quand nous avons dû interrompre les tournages, nuance la société.

Au premier trimestre, le service de diffusion en continu a aussi pu tirer profit del'engouement suscité par la série documentaire Tiger King, qui porte sur les élevages de félins aux États-Unis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Télé

Arts