•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quels produits nettoyants sont les plus efficaces contre le coronavirus?

Le public se pose toutes sortes de questions liées à la pandémie. Nous cherchons des réponses.

Un montage réalisé par les graphistes qui montreun scientifique et un drapeau du Manitoba.

Radio-Canada Manitoba tente de répondre aux questions du public concernant la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Quels produits nettoyants sont les plus efficaces? Le nouveau coronavirus suscite des questions. Radio-Canada Manitoba les soumet à des experts et aux autorités.

Un texte de Sophie Pelletier

Quels sont les produits nettoyants pour surfaces les plus efficaces contre le coronavirus?

Réponse : Les produits d’usage courant sont généralement efficaces, mais l’eau et le savon à vaisselle offrent une excellente alternative.

« Il faut comprendre comment le virus est fait », précise Marc-André Langlois, professeur à la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa. Il explique que le nouveau coronavirus est un « virus recouvert d’une enveloppe lipidique ». Les nettoyants vont dissoudre cette membrane.

Une membrane fragile

« Chanceux pour nous dans notre malchance », indique pour sa part le professeur de chimie à l’Université Laval, Normand Voyer. En effet, comme il l'explique, l’enveloppe du SRAS-COV-2 « est extrêmement facile à détruire ».

Dans la catégorie virus, le SRAS-COV-2, c’est une mauviette.

Normand Voyer, professeur de chimie à l’Université Laval

Des ingrédients sont néanmoins réputés plus efficaces que d’autres pour briser l’enveloppe du nouveau coronavirus.

Normand Voyer cite l’hypochlorite de sodium, c’est-dire de l’eau de Javel diluée, le peroxyde d’hydrogène ou encore la famille des alkyl-benzyl-ammoniums, des agents actifs que l’on retrouve dans la liste des ingrédients de plusieurs produits d’usage courant et vendus en grandes surfaces.

Des produits ménagers.

Les produits d'usage courant sont généralement efficaces contre le coronavirus.

Photo : iStock

Le coronavirus est un « virus assez vulnérable à des nettoyants standard qu’on utilise, qu’on trouve dans chaque maison », confirme Christian Baron, professeur au Département de biochimie et de médecine moléculaire de l’Université de Montréal.

L’alcool fonctionnerait également bien, en autant qu’il se retrouve en concentration suffisante, c’est-à-dire entre 60 % et 80 %, selon les différents experts interrogés.

Santé Canada met par ailleurs à la disposition des consommateurs une liste des désinfectants (Nouvelle fenêtre) éprouvés, assortie d’un moteur de recherche.

Le bon vieux savon à vaisselle

Les experts s’entendent pour affirmer qu’une simple eau savonneuse neutralisera le coronavirus.

L’enveloppe du coronavirus est maintenue par de petites molécules qui sont graisseuses, explique Normand Voyer. N’importe quel agent qui est capable de dissoudre la coquille va faire effet.

Et on sait que le savon à vaisselle, c’est très bon pour dissoudre la graisse.

Dessin montrant comment l'eau et le savons s'attaquent chimiquement au coronavirus.

L'eau et le savon détruisent la membrane du coronavirus.

Photo : Facebook/Normand Voyer

Il est néanmoins important de respecter quelques règles de base.

1. Ça prend de l'eau

Il faut ainsi mélanger le savon à vaisselle à de l’eau, qui peut être chaude ou froide, selon Normand Voyer. « Ça prend de l’eau qui fait une réaction avec le savon, qui va dissoudre le savon et va permettre d’aller dissoudre les substances qui forment l’enveloppe du virus », affirme le chimiste.

2. Il faut laisser agir

Il faut ensuite donner le temps aux agents actifs de faire effet, souligne Normand Voyer. Après avoir passé un chiffon imbibé de la solution choisie, ce qui permet d’étendre le produit sur la surface, il n’est pas recommandé de rincer ou d’essuyer immédiatement.

« Un peu comme pour se laver les mains », il faudrait laisser la solution agir durant 20 à 30 secondes, explique Normand Voyer. « Donc si on laisse sécher, on laisse le temps aux molécules de savon et aux agents actifs de faire l’ouvrage. »

En cas de doute sur la marche à suivre, Christian Baron précise de simplement se référer aux instructions du fabricant.

Pas de vinaigre et de citron

Avec les produits maison, le défi est de « bien contrôler la composition », lance Marc-André Langlois. Si les agents actifs sont trop dilués, le nettoyant sera moins efficace.

De son côté, Normand Voyer met en garde contre l’utilisation d’ingrédients acides, comme le vinaigre ou le jus de citron.

« Contrairement à la pensée populaire, affirme-t-il, le virus préfère les environnements qui sont acides. Il n’a aucun problème avec le vinaigre, par exemple. Le vinaigre, servez-vous-en pour laver vos vitres si vous voulez, mais pour décontaminer et inactiver le virus, ce n’est pas une bonne idée », avertit le chimiste.

À lire aussi :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !