•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On doit trouver des solutions pour rester vivants » - Lorraine Pintal du TNM

Le Théâtre du Nouveau-Monde sur Sainte-Catherine et des passants.

L'immeuble du Théâtre du Nouveau Monde, fondé en 1951, a été entièrement rénové en 1997. Le théâtre est situé au centre-ville de Montréal.

Photo : Wikimedia Commons

Radio-Canada

Lorraine Pintal souhaite ardemment que les salles du Théâtre du Nouveau Monde (TNM) soient rouvertes lors de la rentrée d'automne. Quitte à adopter des mesures sanitaires extrêmes et à avoir moins de revenus en vente de billets, dit-elle.

On est en pleine relance, en pleine planification de relance, parce qu’on croit au déconfinement progressif, a affirmé la directrice générale et artistique du TNM.

En entrevue à RDI économie, lundi, Lorraine Pintal a expliqué que le scénario le plus noir qu'elle a élaboré ne prévoit pas de reprise d'activité avant un an au TNM.

Mais elle ajoute que, pour elle, le scénario optimiste serait que peut-être, nos salles rouvriront à l'automne.

À ce stade-ci, Lorraine Pintal convient que c'est très inquiétant, c'est comme une épée de Damoclès. Et tout le milieu culturel attend de savoir quand ce déconfinement progressif sera enclenché.

Dans cette institution sise au coeur du Quartier des spectacles de Montréal, on réfléchit à des moyens pour maintenir ce lien vivant entre l’artiste et le public[…], explique Lorraine Pintal.

Ces moyens pourraient consister en des mesures sanitaires extrêmes, en une autre manière d’accueillir le public, indique-t-elle.

Elle évoque aussi la possibilité qu'il y ait moins de revenus de billetterie, et qu’on joue des spectacles plus intimes.

Comme toutes les salles de spectacle, le TNM a vu sa saison se terminer abruptement à la mi-mars. Fermeture de la billetterie, annulation des pièces Les trois soeurs, Lysis et L'Avalée des avalés... Le tiers de la programmation a été annulée.

Et le plus dur pour la direction artistique a été de mettre à pied des artistes et des employés, se remémore Lorraine Pintal. Le TNM compte se prévaloir de la subvention salariale accordée par le gouvernement du Canada pour les ramener au travail le plus rapidement possible.

En vertu d'un projet de loi spécial adopté le 11 avril dernier, la subvention couvrira 75 % du salaire de l’employé et jusqu’à 847 $ par employé par semaine, pour un maximum de 12 semaines.

Lorraine Pintal salue aussi l'octroi de 500 millions de dollars à Patrimoine canadien, inclus dans des mesures annoncées vendredi passé. On a hâte de voir les modalités, dit-elle, ajoutant qu'une rencontre de consultation est prévue sous peu avec le ministre Steven Guilbeault.

De plus, Mme Pintal dit que la Prestation canadienne d'urgence est très appréciée des artistes et qu'elle devrait selon elle être durable. Il y a peut-être des choses qui vont rester de cette crise-là […], espère-t-elle.

Enfin, on attend le plan de relance [du ministère] de la Culture du Québec qui va compenser, on l’espère, l’absence de revenus, affirme la directrice du TNM qui remercie le public pour sa générosité, plusieurs acheteurs de billets ayant consenti à faire don de leur billet plutôt que de se le faire rembourser.

Lorraine Pintal directrice artistique et générale du TNM

« On va passer au travers si... »

Ce qui m’inquiète, c’est la pauvreté qui va suivre la crise, affirme Lorraine Pintal. Les gens n’auront pas nécessairement les moyens de nous fréquenter assidûment.

Le TNM va survivre à cette crise s'il y a des facteurs qui nous aident à passer au travers, prévient Lorraine Pintal, citant comme facteurs le gouvernement, le milieu des affaires, et aussi les artistes et le public.

Les gouvernements semblent bien comprendre que nous sommes un maillon d’une grande chaîne politique, culturelle, économique, et que l’artiste est un véritable acteur de cette relance économique.

« On a besoin d’entendre que l’art et la culture sont un service essentiel […]. »

— Une citation de  Lorraine Pintal, directrice générale et artistique du TNM

Connexion création

Mardi, CBC/Radio-Canada et le Conseil des arts du Canada ont annoncé la création de Connexion création, une initiative dotée d'un financement d'un million de dollars. Pendant la pandémie de COVID-19, des artistes, des groupes et des organisations culturelles sélectionnés pourront présenter des oeuvres originales ou adaptées en ligne sur certaines des plateformes du diffuseur public.

Sans se prononcer sur cette initiative qui n'avait pas été annoncée lorsqu'elle a accordé une entrevue à Gérald Fillion, lundi, Lorraine Pintal a salué l'apport du numérique en création artistique : C’est formidable, il y a des réseaux sociaux qui sont le véhicule de la créativité de l’artiste en ce moment [...].

Mais c’est pas la panacée, a-t-elle poursuivi. Ça restera un art vivant ce qu’on fait, et là, je parle vraiment du théâtre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !