•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les frontières du Nouveau-Brunswick ne sont pas près de rouvrir

La Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, le 21 avril 2020.

La Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, le 21 avril 2020

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Nouveau-Brunswick n'a signalé aucun nouveau cas de COVID-19 mardi. C'est la septième fois au courant des onze derniers jours. Seulement 16 personnes sont toujours infectées, mais la province demeure vulnérable à cause de sa situation géographique, avancent les autorités.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Serait-ce le début de la fin? Il n’y a pas de doute que la courbe va dans la bonne direction, selon le Dr Mathieu Bélanger, épidémiologiste.

Celui qui est aussi directeur de la recherche au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick affirme qu’il est encore trop tôt pour relâcher les mesures de distanciation sociale et de confinement.

On est toujours très vulnérables parce que nos frontières ne sont pas tout à fait imperméables. On est à côté du Québec, de la Nouvelle-Écosse et des États-Unis, où il y a beaucoup de cas. On est quand même très vulnérables parce que le virus, lui, ne reconnaît pas les frontières, précise le Dr Bélanger dans une entrevue à La matinale . Si on met de côté toutes les mesures de distanciation sociale, très rapidement on pourrait voir une nouvelle éclosion beaucoup plus sévère que celle qu’on a connue à ce jour au Nouveau-Brunswick.

Des automobiles immobilisées font la file.

Des automobilistes en provenance du Québec arrivent au poste de contrôle à l'entrée du Nouveau-Brunswick à Campbellton le 25 mars 2020.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Le Dr Bélanger rappelle également que le virus qui provoque la COVID-19 est très sournois et qu’il peut être contagieux alors que la personne infectée ne présente aucun symptôme.

Le premier ministre de la province, Blaine Higgs, a abondé dans le même sens lors de la conférence de presse de mardi après-midi. Nous pouvons nous attendre à ce que nos frontières restent fermées pendant un certain temps. Si vous êtes sortis de la province pour une raison quelconque, peu importe pendant combien de temps, vous devez toujours vous auto-isoler pendant 14 jours.

Nouveau portail électronique

Les Néo-Brunswickois qui ont effectué un test de dépistage peuvent maintenant accéder à leurs résultats en ligne sur la nouvelle plateforme gouvernementale MaSantéNB (Nouvelle fenêtre).

Il faut normalement attendre de 18 à 24 h pour obtenir le résultat. Les individus dont le test est positif recevront quand même un appel des autorités médicales.

Cette plateforme a été construite pour diminuer l'anxiété des gens dans l'attente et pour avoir un accès plus rapide aux résultats de test en ligne au lieu d’attendre un appel téléphonique, le test sera disponible sur le téléphone ou l’ordinateur, a indiqué la Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

La plateforme a été créée avec le soutien d’Inforoute Santé du Canada.

De l’argent pour les OSBL

Une nouvelle aide financière de la province a été annoncée mardi après-midi pour les organismes sans but lucratif et les groupes communautaires du Nouveau-Brunswick.

Des subventions de 500  à 10 000 $ leur seront désormais accessibles.

Blaine Higgs devant des drapeaux du Nouveau-Brunswick.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, le 16 avril 2020 à Fredericton.

Photo : Radio-Canada

Les organismes sans but lucratif et les groupes communautaires du Nouveau-Brunswick jouent un rôle clé dans la création de communautés dynamiques, et ils vont nous aider à relancer notre économie après cette pandémie, a affirmé Blaine Higgs. Cette aide vise à combler des lacunes au niveau du soutien existant qui est mis à leur disposition par le gouvernement fédéral.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !