•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le personnel médical en CHSLD veut davantage de protection

Les masques N95 sont devenus un produit des plus prisés sur le marché international.

Les employés en CHSLD réclament des masques N95.

Photo : AFP / Mladen Antonov

Radio-Canada

La présidente du Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay-Lac-Saint-Jean demande à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) de recommander le port des masques N95 pour le personnel œuvrant en CHSLD.

Julie Bouchard ne comprend pas pourquoi ces masques de protection sont jugés nécessaires dans les blocs opératoires et les centres hospitaliers, mais pas dans les CHSLD, où les employés n’ont droit qu'à des masques de procédure.

Elle rappelle que c'est dans les CHSLD où la situation est la plus critique. Seulement au CHSLD de la Colline dans le secteur nord de l’arrondissement de Chicoutimi, 46 employés sont atteints de la COVID-19. Il s’agit du principal foyer d'éclosion dans la région.

Si on ne revoit pas les procédures, [les travailleurs de la santé] ne pourront plus donner de soins adéquats aux résidents des CHSLD et c’est ce qui nous inquiète.

Une citation de :Julie Bouchard, présidente, Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay-Lac-Saint-Jean
Julie Bouchard pose devant des affiches de la FIQ

Julie Bouchard, la présidente de la FIQ au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Du personnel à Montréal?

Par ailleurs, la présidente du syndicat juge inconcevable que du personnel de la santé du Saguenay-Lac-Saint-Jean quitte la région pour aller prêter main forte dans les CHSLD et les résidences pour aînés de la métropole. Le premier ministre François Legault a fait cette demande lundi lors de son point de presse quotidien.

Nous avons nous même besoin d’un coup de main et nous avons de la misère à y arriver, donc c’est inconcevable.

Une citation de :Julie Bouchard, présidente, Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Julie Bouchard rappelle que ses membres doivent couvrir un immense territoire et que des employés manquent à l'appel dans plusieurs établissements de la région, notamment au CHSLD de la Colline. Elle ajoute que la pénurie de personnel se faisait déjà sentir même avant la pandémie.

D'après les informations de Jean-François Coulombe

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !