•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : trop tôt pour un relâchement, mais il faut commencer à planifier

Une femme porte de l'équipement de protection individuelle.

L'Ontario a recensé 551 nouveaux cas depuis lundi.

Photo : Associated Press / Mauro Scrobogna

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario pense qu'avec plus de 500 nouveaux cas de COVID-19 par jour, il est trop tôt pour assouplir les mesures de confinement. Le Dr David Williams pense que ce ne sera pas une considération avant au moins deux semaines.

La province a enregistré 551 cas supplémentaires, soit une augmentation 4,9 % des cas de lundi à mardi.

Il s'agit de la plus faible hausse journalière depuis le 1er avril, en matière de pourcentage. Les cas avaient augmenté d'environ 6 % quotidiennement au cours de la dernière semaine.

Le Dr Williams constate que la courbe de transmission dans la communauté a plafonné, mais qu'elle n'a pas commencé à redescendre.

Le médecin rappelle par ailleurs que la situation est toute autre dans les centres de soins de longue durée où, comme les prévisions provinciales l'ont démontré lundi, la progression se poursuit.

Des 38 nouveaux décès recensés par la santé publique mardi, 24 ont eu lieu dans des foyers.

Le nombre d'éclosions dans les résidences pour personnes âgées est de plus de 120 dans la province.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Maintenir le cap

Le Dr Williams explique qu'un certain nombre de conditions devront être remplies, avant de pouvoir permettre la reprise des activités. Celles-ci seront déterminées en discutant avec les experts, les autres provinces et en observant ce qui se fait ailleurs dans le monde.

Tant qu'on est dans les 500 cas, on n'en est pas là, précise-t-il. Quand le nombre de nouveaux cas sera en deçà de 200, ou même inférieur, les autorités pourraient songer à un relâchement des restrictions, mais le nombre de cas ne sera pas le seul critère qui guidera la décision.

Le Dr Williams pense qu'il n'est pas trop tôt pour réfléchir à la façon dont l'activité économique pourra reprendre. Comme tout le monde l'a dit, et notamment le premier ministre [ Doug Ford] , relancer sera plus difficile que cela l'a été de tout arrêter. Tous les secteurs, tous les groupes et ministères devront prendre en considération de nombreux facteurs. Il n'est jamais trop tôt pour commencer à y penser, dit-il.

Infographie montrant le nombre de personnes aux soins intensifs et sous respirateurs, notamment.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre de personnes hospitalisées, en date du 20 avril.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Le nombre total de décès liés à la COVID-19 en Ontario est d'au moins 622, selon la santé publique. Des données plus récentes compilées par CBC font état de 698 morts.

Un peu plus de 9300 tests de dépistage ont été effectués de lundi à mardi, selon la santé publique.

Infographie montrant les tests menés et les résultats.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les tests de dépistage en Ontario, en date du 20 avril

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Par ailleurs, plus de 5800 personnes ayant été infectées dans la province sont maintenant considérées comme guéries.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !