•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les rampes municipales de mise à l’eau sont fermées

Chargement de l’image

La Ville du Grand Sudbury gère 11 rampes de mise à l’eau sur son territoire.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Si vous rêviez d’aller pêcher dans un des 300 lacs du Grand Sudbury ou de la région de North Bay vous devrez patienter. Les villes, qui veulent ralentir la propagation de la COVID-19, ont décidé de fermer temporairement toutes leurs rampes de mise à l’eau.

La mesure est entrée en vigueur lundi.

Dans un communiqué, la Municipalité justifie sa décision par le décret d’urgence provincialqui ordonne de fermer tous les emplacements récréatifs en plein air, y compris les rampes de mise à l’eau et les ports privés.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

C’était une autre décision difficile, mais nous l’avons prise dans l’intérêt supérieur des résidents de notre communauté, avec les conseils et l’appui de la santé publique, a expliqué Brian Bigger, le maire du Grand Sudbury.

Des barrières et des affiches sont installées à toutes les onze rampes de mise à l’eau gérées par la Ville, ainsi qu’à d’autres endroits qui sont utilisés à cette fin, comme certaines emprises routières et certains culs-de-sac.

Chargement de l’image

Les rampes de mise à l’eau demeureront fermées jusqu’à la fin de l’état d’urgence provincial, tout comme les autres installations récréatives.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

Ces mesures cadrent avec les efforts de la Ville du Grand Sudbury de minimiser les déplacements, de garder les résidents à la maison et d’éviter les rassemblements dans les endroits publics, dit le communiqué.

Les rampes de mise à l’eau demeureront fermées jusqu’à la fin de l’état d’urgence provincial, tout comme les autres installations récréatives.

Chargement de l’image

La Ville du Grand Sudbury compte 300 lacs sur son territoire.

Photo : Radio-Canada / Stéphany Laperrière

La situation est semblable du côté de North Bay. Le porte-parole de la Municipalité, Gord Young, a confirmé dans un courriel envoyé à Radio-Canada que l'ouverture des rampes de mise à l'eau est repoussée.

Des exceptions

Les Villes du Grand Sudbury et de North Bay indiquent que les résidents qui prendront des dispositions avec elles pour visiter leurs propriétés accessibles seulement par voie d’eau, pourront utiliser les rampes de mise à l’eau municipales.

Mécontentement

La décision annoncée lundi par la Ville du Grand Sudbury suscite beaucoup de commentaires sur Facebook.

Plus d’une centaine d’internautes ont réagi.

Si certains cautionnent la décision pour éviter la propagation du coronavirus, d’autres qualifient la fermeture des rampes de mise à l’eau de carrément ridicule.

La pêche n’est pas un service essentiel, peut-on lire parmi les commentaires publiés.

D’autres n’hésitent pas à dire que les élus font fausse route.

Il n’y a pas de meilleure distanciation sociale que de se retrouver seul dans notre embarcation, en beau milieu d’un lac, écrivent des internautes.

Chargement de l’image

Selon le maire Brian Bigger, la fermeture des rampes de mise à l’eau est nécessaire pour éviter de propager la COVID-19.

Photo : Lisa Organ

L’on permet aux gens de faire la queue au Walmart et à l’épicerie, disent d’autres. Alors nous sommes capables de faire la même chose pour mettre à l’eau notre embarcation.

D’autres se promettent d’élire un tout nouveau conseil municipal lors du prochain scrutin, car les décisions se prennent à l’envers dans cette ville.

Nipissing Ouest

La Municipalité de Nipissing-Ouest n’a pas l’intention d’interdire l’usage de ses rampes de mise à l’eau à ses contribuables.

Elle en possède sept, dont trois dans le secteur de Sturgeon Falls, de même qu’à Cache Bay, Field et Lavigne.

Chargement de l’image

Au printemps 2019, le niveau d’eau de la rivière Sturgeon avait beaucoup augmenté en raison du dégel et des pluies.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Selon l’administrateur municipal Jean-Pierre Barbeau, des centaines de chalets sont situés sur le lac Nipissing et sur la rivière Sturgeon.

On a le lac Nipissing qui est un très gros lac avec des îles, des résidents qui y ont une résidence saisonnière, explique M. Barbeau.

Nos rampes demeurent ouvertes, mais, si des directives provinciales nous disent le contraire, nous les fermerons à ce moment, dit-il.

Selon lui, les gens voudront aller voir l’état de leur propriété lorsque la glace aura quitté les cours d’eau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !