•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux pour agrandir l'École Noël-Ritchot se poursuivent pendant la pandémie

L’agrandissement va plus lentement que prévu, puisque les ouvriers doivent se protéger de la COVID-19.

Un ouvrier sur un chantier.

Les ouvriers doivent porter des masques s'ils sont les uns près des autres pendant une longue période.

Photo : Radio-Canada

De l'éloignement physique au port du masque en passant par la désinfection des outils, les ouvriers des chantiers de construction doivent composer avec une nouvelle façon de faire.

Dans le quartier de Saint-Norbert, dans le sud de Winnipeg, les travaux d'agrandissement de l'École Noël-Ritchot se poursuivent malgré la crise sanitaire.

Une femme debout seule devant une clôture en  grillage

Nicole Nicolas, directrice générale de l'École Noël-Ritchot à Saint-Norbert.

Photo : Radio-Canada

Selon la directrice de l'établissement, Nicole Nicolas, la construction avance bien, et les ouvriers ont profité de la fermeture des classes pour faire les travaux à l'intérieur de l'école. Ils sont capables de travailler tout en respectant la distance physique, souligne-t-elle.

Nicole Nicolas ajoute que la Division scolaire franco-manitobaine est régulièrement en contact avec l'entreprise de construction, pour assurer le respect des normes imposées par les autorités sanitaires.

Selon elle, les discussions portent, entre autres, sur le nombre d'ouvriers qui doivent être présents sur le site pour que la distanciation sociale soit respectée.

Mais c'est un exercice de funambule, car, comme le reconnaît le responsable du chantier, ce n'est pas facile de faire de la construction tout en respectant cette règle.

C'est d'autant plus difficile, dit Myles Poseluzneym, que les ouvriers doivent effectuer de nombreuses tâches en étant à proximité les uns des autres. Toutefois, il assure que tout est mis en oeuvre pour se plier aux consignes.

Lorsqu'on doit rester pendant une période plus longue près d'un autre collègue, on doit porter un masque, mentionne-t-il.

Un homme debout porte un casque de sécurité sur un chantier de construction.

Myles Poseluzney est responsable du chantier à Regent Construction, la firme qui a obtenu le contrat pour l'agrandissement de l'école.

Photo : Radio-Canada

Myles Poseluzney dit qu'il y a aussi du gel hydroalcoolique en abondance sur le chantier pour désinfecter les outils à la fin de la journée afin d'éviter toute contamination.

D'autres défis

La pandémie a imposé d’autres changements dans l'industrie de la construction, dit-il.

On doit être plus vigilant sur notre façon de travailler, sur quand faire le travail et qui doit être présent pour ce travail, note-t-il.

M. Poseluzney rappelle que, sur un chantier de construction, il y a des personnes de différents métiers. Et l'un des défis consiste àles maintenir séparées et faire en sorte qu'elles ne se mêlent pas trop.

D'après le responsable du chantier, depuis le début de la pandémie, il est plus difficile de trouver des travailleurs.

Nous n'arrivons pas à obtenir de la main-d'oeuvre aussi vite qu'auparavant. Nous devons vraiment planifier. Il faut être très proactif, indique-t-il.

Et après la reprise de cours?

La pandémie a allongé les délais et retarde la fin des travaux d'agrandissement de l'École Noël-Ritchot.

Selon Nicole Nicolas, le chantier devait se terminer en septembre prochain. La fin est maintenant prévue pour mars 2021. À terme, le projet permettra d'ajouter cinq nouvelles classes et un nouveau gymnase. La garderie sera aussi plus grande et offrira 160 places.

Qu'adviendra-t-il de l'éloignement physique lorsque les élèves reprendront les cours?

On n'a pas encore eu ces discussions parce que, pour le moment, on ne sait pas quand les écoles vont rouvrir. Une fois qu'on aura cette information, on va certainement discuter de nouveau de mesures de distanciation physique pour s'assurer que tout le monde est en sécurité, conclut Nicole Nicolas.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !