•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nation Micmac de Gespeg se dit victime de discrimination de la part du fédéral

Le bâtiment, entouré de neige.

Centre administratif et salle communautaire de la communauté de Gespeg

Photo : Radio-Canada

La Nation Micmac de Gespeg se dit victime de discrimination de la part du gouvernement fédéral, dans le contexte de la crise de la COVID-19.

Le chef Terry Shaw dit avoir essuyé un refus après avoir adressé une demande de 150 000 $, qu'il qualifie de « peanuts », au gouvernement fédéral pour pallier les effets économiques et sanitaires de la crise de la COVID-19 dans sa communauté. Il exige que sa nation soit traitée avec équité.

Une homme parle derrière des micros.

Le chef Terry Shaw

Photo : Radio-Canada

Il mentionne que Gespeg ne reçoit pas le même soutien financier que les autres communautés autochtones au Canada, parce qu’elle n’est pas une réserve au sens de la Loi sur les Indiens.

L'industrie de la pêche, actuellement dans l’incertitude, est la principale source de revenus de la communauté.

Bateau de pêche des Micmacs de Gespeg

Les Micmacs de Gespeg comptent beaucoup sur les revenus de la pêche.

Photo : Radio-Canada

On ne reçoit pas de grosses sommes comme subventions, on n’est pas sous réserve. Alors nos revenus, c'est notre développement économique qui là est en péril, comme l'ensemble de nos opérations, s'inquiète le chef. C’est notre responsabilité, notre devoir d’agir de telle façon, et c’est pour ça qu’aujourd’hui on met beaucoup [de pression] pour aller chercher de l’aide.

En plus de pallier une partie du manque à gagner de l’industrie de la pêche, l’argent serait par exemple utilisé pour assurer la santé et la sécurité des personnes aînées, ou pour aider les personnes plus vulnérables qui manquent de soutien alimentaire, selon le chef.

Le chef admet toutefois que les travailleurs de la pêche ont finalement eu droit à la Prestation canadienne d'urgence en tant que travailleurs saisonniers.

Il a été jusqu'ici impossible de joindre la députée de la Gaspésie et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, pour commenter la question.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Coronavirus