•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba déplore un sixième décès lié à la COVID-19

L’infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, et le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin, en conférence de presse.

L’infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, et le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin.

Photo : Radio-Canada / Gary Solilak

La COVID-19 a fait une nouvelle victime au Manitoba : une octogénaire a succombé à la maladie, a annoncé le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin, lundi.

Il s’agit du sixième décès lié au nouveau coronavirus enregistré au Manitoba. Le Dr Brent Roussin n’était pas en mesure de donner plus de détails au sujet de la victime.

En outre, il a annoncé qu’un nouveau cas de COVID-19 a été détecté dans la province, ce qui porte à 254 le nombre total de cas présumés et confirmés. Parmi eux, 105 sont encore actifs, et 144 personnes sont guéries de la COVID-19.

Par ailleurs, huit personnes sont hospitalisées, dont cinq sont en soins intensifs.

Nous devons toujours être prudents, le virus est encore parmi nous, a déclaré le Dr Brent Roussin.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, participait aussi à la conférence de presse de lundi et a renchéri sur le message du médecin hygiéniste en chef.

Il a en effet dit qu'il ne fallait pas s'arrêter au faible nombre de cas au Manitoba. Le danger, c’est que les gens cessent d’exercer les principes fondamentaux qui nous ont permis [d’avoir moins de cas pour notre taille qu'ailleurs au pays].

Augmenter la capacité de dépistage

Brian Pallister a aussi annoncé que la province allait accroître sa capacité de tests pour la COVID-19 en achetant plus de tests Spartan Cubes, qui permettent d’avoir le résultat rapidement.

Les responsables de la santé publique sont toujours en train de valider ces cubes, a indiqué le Dr Roussin, qui a précisé qu'il pourrait offrir plus d’informations plus tard quand le travail de certification sera terminé, vers la mi-mai.

La province souhaite être en mesure de faire 2000 tests par jour si nécessaire, a déclaré Brian Pallister. Cette capacité sera nécessaire quand l’économie repartira.

Reprises des opérations chirurgicales

Les hôpitaux du Manitoba étudient maintenant la façon dont ils peuvent reprendre certaines procédures diagnostiques et chirurgicales non urgentes, a indiqué l’infirmière en chef de Soins communs, Lanette Siragusa.

Cette semaine, le Centre des sciences de la santé augmentera l'activité chirurgicale dans certains domaines, notamment l'oncologie, a-t-elle précisé.

Le mois dernier, les responsables de la santé publique avaient commencé à réduire certains actes médicaux afin de prioriser le traitement de la COVID-19 et de protéger les personnes vulnérables contre le virus.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !