•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Ontario élabore un plan de reprise des activités

Chargement de l’image

Doug Ford a demandé au Comité de l'emploi et de la relance de lui préparer un plan de reprise des activités.

Photo : getty images/istockphoto / Leonardo Patrizi

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il est encore trop tôt pour assouplir les mesures de distanciation physique, selon des experts de la santé de l'Ontario, mais le gouvernement prépare déjà l'après-COVID-19 en élaborant un plan de relance de ses activités.

Le Comité de l'emploi et de la relance, composé de ministres du gouvernement provincial, élaborera un plan pour rouvrir la province de manière graduelle et sécuritaire en collaboration avec les autorités de santé publique.

Le premier ministre de l'Ontario n'a pas précisé quels secteurs de l'économie seront priorisés lorsque le plan de sortie de crise sera lancé.

Il est trop tôt pour le dire, a-t-il répondu lors de son point de presse lundi.

Doug Ford a dit être fier des sacrifices faits par les Ontariens pour assurer la santé et la sécurité des personnes vulnérables.

« Nous avons jusqu'à maintenant évité le pire scénario que nous redoutions. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Toutefois, les experts de la santé de la province mettent en garde contre un assouplissement des mesures trop hâtif.

M. Ford lui-même a souligné que les Ontariens n'étaient pas sortis d'affaire.

« La COVID-19 reste un danger bien réel [...] C'est pourquoi nous devons continuer à suivre les conseils du médecin hygiéniste en chef et à poursuivre nos efforts afin d'assurer la sécurité de chacun et de protéger la santé publique. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Nous devons garder en tête que si nous assouplissons les mesures, la distanciation physique par exemple, nous devons le faire lentement et avec vigilance, dit la Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef adjointe.

Le président-directeur général de l’Association des hôpitaux de l'Ontario, Anthony Dale, abonde dans le même sens.

Notre succès ou notre échec face à la COVID-19 sera déterminé par les décisions que nous prenons en tant que citoyens pour soutenir et prendre soin de ceux qui ont le plus besoin d'aide, écrit-il par voie de communiqué.

Si nous gardons tous le cap, nous pouvons tous contribuer à sauver des vies et à rapidement rétablir la croissance économique et la création d'emplois, ajoute-t-il.

Les épidémiologistes ontariens projettent maintenant un total de 20 000 cas de COVID-19 pour cette vague de la pandémie.

Selon le Dr Neil Rau, infectiologue et microbiologiste à Oakville, l'Ontario devrait plutôt adopter une approche graduelle, mais plus permissive.

« On a déjà fait un grand sacrifice pour éviter une situation comme à New York et en Italie. Maintenant que nous avons des chiffres plus optimistes, on peut commencer à libérer les gens de ces sacrifices. »

— Une citation de  Dr Neil Rau, infectiologue et microbiologiste

Le Dr Rau pense que l'Ontario peut rouvrir les petites entreprises et les restaurants, mais pas les bars, en maintenant certaines mesures de distanciation physique.

On doit permettre l'ouverture des parcs et des écoles élémentaires. On peut le faire. Pour les écoles élémentaires, il n'y a pas ou peu de risque de transmission, ajoute-t-il.

« Dans les prochaines semaines, [l'isolement] sera de plus en plus insupportable pour la population. »

— Une citation de  Dr Neil Rau, infectiologue et microbiologiste

Il avance aussi que l'Ontario aura sûrement une deuxième et peut-être une troisième vague. Selon lui, les Ontariens n'auront pas l'immunité nécessaire pour éviter ces vagues à cause de l'isolement.

C'est impossible de complètement éviter la transmission du virus. Il faut protéger les populations vulnérables tout en permettant à la communauté d'être libre, conclut-il.

Avec des informations de Myriam Eddahia

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !