•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Ville d'Ottawa investit 11,4 M$ pour aider les personnes vulnérables

De ce montant, 3 millions seront versés aux organismes communautaires.

La personne est couchée sur un banc de parc.

Un itinérant dans un parc d'Ottawa (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Aidée des gouvernements fédéral et provincial, la Ville d'Ottawa a investi 11,4 millions de dollars pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables et aux organismes sans but lucratif face à la pandémie de COVID-19.

Dans le détail, la Municipalité a reçu 6,6 millions de dollars du ministère ontarien des Affaires municipales et du Logement et 4,8 millions de dollars du gouvernement fédéral par le biais du Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. Sur les 11,4 millions de dollars, 3 millions seront versés aux organismes communautaires.

Selon une note de service de la Ville d’Ottawa, 8,4 millions de dollars seront utilisés pour offrir un hébergement — dans des centres communautaires, des motels, des hôtels ou des résidences étudiantes — et des ressources suffisantes aux personnes à faible revenu et vulnérables.

La semaine dernière, des gestionnaires de refuges dans la capitale nationale avaient fait part à CBC de leur incapacité à protéger leurs bénéficiaires contre la propagation de la COVID-19.

Parmi eux, la présidente et chef de la direction des Bergers de l’espoir, Deirdre Freiheit, avait expliqué l’impossibilité pour les personnes sans-abri de respecter les distances sociales compte tenu de la surpopulation dans les refuges.

Deux lits dans une petite chambre.

Une chambre du refuge des Bergers de l'espoir, à Ottawa (archives)

Photo : Radio-Canada / Danny Braun

Au moins trois personnes fréquentant des refuges ont contracté la maladie, selon les chiffres avancés par la médecin-chef de Santé publique Ottawa, la Dre Vera Etches.

Des nouveaux espaces d'accueil

Pour favoriser l’éloignement physique et atténuer les risques de propagation de la maladie, le centre de loisirs Jim-Durrell et le Patro d'Ottawa, entre autres, seront aménagés pour recevoir les sans-abri la semaine du 27 avril. Le centre récréatif Jim-Durrell pourra abriter jusqu’à 140 personnes, précise la note de la Ville d’Ottawa.

Depuis le 23 mars, le centre communautaire Routhier, situé au 172, avenue Guigues, dans le quartier de la Basse-Ville, a été aménagé en centre d’isolement pour accueillir des sans-abri qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui attendent les résultats de leur test.

À ce jour, ce sont 11 personnes qui fréquentent ce centre. Jusqu'à 50 chambres d'hôtel sont réservées pour les femmes et les jeunes à des fins d’auto-isolement.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Par ailleurs, le Bureau des services à la jeunesse, en collaboration avec le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) ouvrira prochainement un centre d’isolement pour les jeunes de 16 à 21 ans qui présentent des symptômes de la COVID-19 et en attente de résultats ou qui ont contracté la maladie et dont l’état de santé ne nécessite pas une hospitalisation.

Pour l’heure, la Ville d’Ottawa a obtenu 70 chambres d'hôtel pour autant de familles. La semaine prochaine ce sont autant de chambres qui seront libérées pour des personnes vulnérables. Quelque 50 familles sont toutefois encore en attente de logements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !