•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario vers un scénario « sud-coréen », selon les modélisations de la COVID-19

Un homme qui porte un masque traverse une rue de Toronto.

La transmission au sein de la communauté semble plafonner en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

La vague de nouveaux cas de COVID-19 dans la communauté a atteint un sommet plus tôt que prévu en Ontario, selon les nouvelles modélisations présentées lundi.

Les experts de santé publique estiment que la province va se rapprocher du scénario « sud-coréen », le plus optimiste, à condition que les mesures d’urgence demeurent en vigueur. Toutefois, la tendance dans les foyers de soins de longue durée inquiète.

Les épidémiologistes ontariens projettent maintenant un total de 20 000 cas de COVID-19 pour cette vague de la pandémie. Les modèles présentés au début d'avril prévoyaient 300 000 cas d'ici la fin d'avril dans le pire des scénarios, et 80 000 si les mesures de santé publique demeuraient telles quelles.

Les experts dégagent maintenant deux tendances distinctes : la transmission communautaire et la propagation du virus dans les foyers de soins de longue durée.

L'augmentation de nouveaux cas de COVID-19 par transmission communautaire semble avoir atteint un point culminant, en raison des mesures de distanciation physique. Les épidémiologistes avaient d'abord projeté un pic au mois de mai.

Les sacrifices que les gens font, le fait de rester à la maison et de se laver les mains : cela fait une différence, écrivent les experts dans le document de modélisation.

Mais ils soulignent qu’il n’est pas encore temps de relâcher les efforts et que la population doit rester à la maison.

La propagation dans les établissements de soins de longue durée, en particulier, est en hausse.

Les données présentées lundi midi font état de 1533 cas de COVID-19 parmi les résidents de ces centres depuis le début de la crise, 847 membres du personnel infectés et un bilan de 367 résidents décédés.

Plus de 600 nouveaux cas lundi

Dans son bilan officiel de lundi matin, l’Ontario recense 11 184 cas de COVID-19 depuis le début de la crise, une hausse de 606 nouveaux cas, ou 5,7 %. La province dénombre 584 décès, mais des données plus récentes compilées par CBC font état de 656 morts.

C'est la première fois depuis le début de la pandémie en Ontario que le nombre de nouveaux cas par jour dépasse la barre des 600. Toutefois, si l'on utilise plutôt le pourcentage de nouveaux cas comme base de comparaison, on voit que l'augmentation des cas est plutôt stable depuis une semaine.

L'Ontario a par ailleurs accru son nombre de tests de dépistage, à la suite de critiques. Les laboratoires affiliés à la province ont analysé plus de 8700 échantillons depuis le décompte de dimanche.

Infographie montrant le nombre de patients aux soins intensifs et sous respirateur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre de personnes infectées qui sont hospitalisées et aux soins intensifs, le 20 avril.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Plus de 5500 personnes infectées dans la province depuis le début de la pandémie sont maintenant considérées comme guéries.

Par ailleurs, le nombre d'hospitalisations et de patients aux soins intensifs demeure stable, et bien en dessous des projections. Selon la santé publique, l'Ontario avait 687 lits disponibles en date du 19 avril, et une capacité de 1497 lits supplémentaires.

Quant au nombre d'éclosions dans les centres de soins de longue durée, il a grimpé à 127, d'après les documents de modélisation de lundi midi.

L'établissement Meighen Health Centre à Toronto a confirmé, lundi, que 18 de ses résidents étaient morts récemment après avoir contracté la COVID-19. Cinquante autres bénéficiaires et quatorze employés ont par ailleurs été infectés. Les résidents sont en isolement dans leur chambre, a indiqué le foyer.

Infographie montrant le nombre de tests et les résultats.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre de tests de dépistage réalisés en Ontario en date du 20 avril.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Prévisions plus positives, mais un chemin encore long

Le premier ministre Doug Ford a tenu à rappeler que même si la tendance semble encourageante, le danger reste bien réel, en particulier chez les personnes âgées.

Nous ne sommes pas encore sortis du bois. Et encore loin [de l'être]. Nous sommes encore au milieu d’une bataille, et nous luttons plus fort pour protéger les résidences de soins de longue durée et les plus vulnérables.

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Mais aujourd’hui, nous avons vu une modélisation qui montre qu’il y a un peu de lumière au bout du tunnel. Ces chiffres montrent clairement que les mesures que nous avons prises fonctionnent, et c’est grâce à vous, note-t-il, en remerciant les Ontariens des efforts qu'ils font.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Le premier ministre Ford a annoncé lundi que la province commençait à préparer un cadre pour une relance graduelle, mesurée et sécuritaire de l'économie. Il refuse toutefois d'y rattacher une date précise.

Le premier ministre Ford a déjà précisé que les écoles ne rouvriraient pas le 4 mai, mais il n'a pas exclu un retour en classe avant la fin de l'année scolaire en juin. Il a prolongé l'état d'urgence sanitaire en Ontario jusqu'au 12 mai.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !