•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook va lancer une application mobile de jeux vidéo

Un téléphone intelligent sur lequel s'affiche l'écran d'accueil de Facebook.

La nouvelle application de Facebook va entrer en compétition avec Twitch, d'Amazon, et YouTube, de Google.

Photo : AFP/Getty Images / ALASTAIR PIKE

Radio-Canada

Le géant technologique Facebook doit annoncer, lundi, le lancement d’une toute nouvelle application mobile de jeux vidéo, a rapporté le New York Times.

Cette application est surtout conçue pour la diffusion de jeux vidéo, un marché où elle entrera en compétition avec Twitch, d’Amazon, et YouTube, de Google, des plateformes déjà bien implantées. Elle a été baptisée Facebook Gaming.

Le lancement était d’abord prévu en juin, mais la crise de la COVID-19 a changé la donne, indique le New York Times. Facebook l’a devancé pour profiter d’une conjoncture favorable, alors qu’une importante part de la population mondiale est confinée à la maison et consomme davantage de contenus reliés aux jeux vidéo.

La nouvelle application doit également donner accès à des jeux vidéo grand public, destinés à des joueuses et joueurs occasionnels, sur le modèle de Words With Friends ou Farmville.

Les investissements dans les jeux vidéo sont devenus une priorité parce que nous les voyons comme une forme de divertissement qui établit réellement des liens entre les gens, a affirmé au New York Times Fidji Simo, qui pilote Facebook Gaming.

Facebook a testé la nouvelle application en Amérique latine et en Asie du Sud-Est au cours des 18 derniers mois. Gratuite, elle ne présentera pas de publicité pour l’instant. Facebook tirera initialement des revenus d’une commission sur les contributions que pourront donner des internautes à des diffuseurs.

Facebook Gaming doit être lancée sur le Google Play Store, pour les appareils Android, lundi. L’application iOS suivra quand Apple donnera son feu vert.

Avec les informations de Reuters, et New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !