•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : Un syndicat demande la mise sous tutelle de trois foyers pour aînés

La façade et l'enseigne d'un foyer pour aînés.

Anson Place Care Centre, à Hagersville en Ontario, est propriété de Rykka Care Centres.

Photo : Radio-Canada / Evan Tsuyoshi Mitsui/CBC News

Radio-Canada

« Ils n’ont pas fait ce qui devait être fait. C’est de la pure négligence. » C’est en ces termes que la présidente du syndicat qui représente les employés de trois foyers d’aînés ontariens décrit la réaction de la direction face à la pandémie de COVID-19.

Et c’est pour cette raison que l’Union internationale des employés de service demande à ce que la province mette ces trois foyers sous tutelle.

Selon la présidente Sharleen Stewart, le gouvernement devrait mettre sous tutelle les centres pour personnes âgées Anson Place Care Centre à Hagersville en plus de Eatonville Care Centre et Hawthorne Place Care Centre, à Toronto.

Les trois foyers sont la propriété de la compagnie Rykka Care Centres. Et les trois centres sont aux prises avec d’importantes éclosions du nouveau coronavirus.

L'enseigne d'un centre pour aînés à Toronto

Le 18 avril, il y avait 31 décès liés à la COVID-19 au Eatonville Care Centre.

Photo : Radio-Canada / Evan Tsuyoshi Mitsui/CBC News

Au centre Eatonville, on recense 31 décès liés à la COVID-19 chez les résidents. Près de 60 % des gens qui y habitent sont atteints du nouveau coronavirus, pour un total de 133. 36 résidents attendent leur diagnostic.

23 résidents du centre Anson Place sont décédés de la maladie. 69 des 101 résidents en sont atteints.

Du côté du centre Hawthorne, 23 résidents sont atteints de la maladie et une personne en est morte.

Le nombre d’employés de ces centres atteints de la maladie est inconnu pour le moment, mais la présidente du syndicat assure que ce chiffre est élevé.

Lors du point de presse quotidien de la province, samedi, la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, a déclaré ne pas avoir l’intention de mettre les institutions sous tutelle. « L’Ontario ne gère pas de foyers, c’est de cette manière que notre système a été créé », a-t-elle expliqué. « C’est un nouveau virus. Il se répand différemment. »

Mme Fullerton a cependant tenu à ajouter que la province « coordonne la réponse. Nous nous assurons que ces foyers ont tout le support nécessaire. »

Les directeurs généraux des trois foyers visés ont émis des déclarations à CBC News selon lesquelles ils assurent avoir respecté les directives de santé publique. Ils décrivent les mesures prises, affirment que tout le personnel a accès à de l’équipement de protection personnelle et ont accès à des tests de dépistage.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !