•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

19 surdoses mortelles en mars à Toronto, le plus haut total en 12 mois

Des gens portent des masques chirurgicaux dehors.

Le centre de prévention des surdoses The Works a temporairement fermé ses portes le 18 mars dernier.

Photo : Radio-Canada / Michael Cole

La crise des opioïdes sévit en pleine pandémie de la COVID-19. En mars seulement, il y a eu 19 surdoses mortelles possiblement liées aux opioïdes à Toronto. Pendant ce temps, le centre de prévention des surdoses « The Works » rouvre ses portes après un mois d'absence.

Les services ambulanciers de Toronto ont reçu 345 appels pour des surdoses présumées d'opioïdes, faisant de mars le mois comptant le plus de morts depuis l'année dernière.

En mars 2019, on comptait 22 surdoses mortelles liées aux opioïdes.

À Toronto, 19 personnes sont mortes d'une surdose apparemment liée aux opioïdes, ce mois-ci.

Nombre de surdoses mortelles suspectées possiblement liées aux opioïdes en 2020

  • Janvier : 15 morts
  • Février : 12 morts
  • Mars : 19 morts

Source : Données préliminaires du bureau de la santé publique de Toronto

En plus de ces chiffres, d'autres données préliminaires montrent que, lors des deux premières semaines du mois d’avril, il y a eu 9 surdoses mortelles et 154 appels d’urgence aux services ambulanciers.

Le centre de prévention des surdoses The Works avait temporairement fermé ses portes il y a un mois en raison d'inquiétudes liées au risque de propagation de la COVID-19.

La médecin hygiéniste de Toronto, Dr Eileen de Villa, rapporte qu'un employé du centre de prévention des surdoses, qui est maintenant guéri, a contracté le virus.

La décision de fermer l'établissement était difficile, avoue Dr Eileen de Villa, mais nécessaire pour respecter la distanciation physique.

Photo de l'avant du bureau de santé publique de Toronto. On y voit des clôtures.

The Works a rouvert ses portes avec des clôtures en place à l'extérieur de l'entrée principale pour s'assurer que la distanciation physique soit respectée.

Photo : Radio-Canada / Michael Cole

Pour continuer d'offrir ses services, le bureau de santé publique de Toronto a donc adopté un système de rendez-vous de 30 minutes.

Le centre rendra désormais disponibles deux espaces de consommation au lieu de six pour protéger la santé des clients et des intervenants présents.

Il y aura également quatre employés à l'extérieur et cinq à l'intérieur.

The Works est ouvert 7 jours sur 7 au centre-ville de Toronto.

Les clients qui n'ont pas de téléphone peuvent prendre rendez-vous auprès d'un intervenant en réduction des méfaits.

« Sauver des vies »

Au cours des deux premiers mois de l'année, il y a eu en moyenne 3800 visites au centre The Works, selon la Ville de Toronto.

Lors de son point de presse jeudi, le maire de Toronto, John Tory, a souligné l'importance de ces centres de prévention de surdoses qui permettent de sauver des vies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !