•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Initialement refusée, la sommité Joanne Liu pourra prêter main-forte dans les CHSLD

Joanne Liu regarde directement dans l'objectif de la caméra.

Joanne Liu a été présidente internationale de Médecins sans frontières.

Photo : AFP/Getty Images / Fabrice Coffrini

Radio-Canada

Malgré ses 25 ans d’expérience en gestion de pandémies, l’aide de la Dre Joanne Liu, ancienne présidente de Médecins sans frontières, a été refusée par le gouvernement du Québec, qui s’est finalement ravisé.

La Dre Liu a été aux premières loges de la lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique en plus d’avoir été choisie par le magazine TIME pour sa liste des 100 personnes les plus influentes en 2015.

Face à la pandémie de COVID-19 et à la situation dans les Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) au Québec, la Dre Liu a proposé d’aller donner un coup de main dans l’un de ces centres.

Dans une entrevue accordée jeudi dernier à Radio-Canada, la Dre Liu racontait qu’on avait jugé que son aide n’était pas nécessaire, malgré les nombreux appels à l’aide du premier ministre François Legault aux médecins.

J’avais l’impression d’être un joueur de hockey qui attend sur le banc des punitions pour sauter sur la glace, indiquait Mme Liu, qui a dû respecter une période de confinement de deux semaines au début de la crise puisqu'elle revenait d'un voyage en Europe. Je n’ai pas réussi à percer l’équipe de crise.

C’est comme si les équipes étaient trop occupées et que je devenais comme une distraction, ajoutait-elle. Les choses se sont donc perdues à travers les courriers électroniques et les messages textes.

Selon la Dre Liu, ses services n'ont pas été retenus, puisque les équipes étaient déjà formées.

La Santé réagit

Or, vendredi soir, la ministre québécoise de la Santé, Danielle McCann, a remercié la Dre Liu pour son aide et a indiqué que son cabinet va s’assurer que Dre Liu soit appelée rapidement afin de contribuer à cet effort collectif.

Le gouvernement de François Legault essuie les critiques face à sa gestion de la propagation de la COVID-19 dans les centres d’hébergement pour aînés.

La réponse de la ministre McCann concernant le cas de la docteure Joanne Liu fait d’ailleurs sourciller le directeur de l’Institut d'études internationales de Montréal, François Audet, qui a réagi sur Twitter en écrivant qu’en pleine guerre, quand tu as la meilleure générale au monde, tu ne l’envoies pas [avec] l’infanterie. C’est du grand n’importe quoi.

La semaine dernière, M. Legault a réclamé des médecins spécialistes qu’ils aillent prêter main-forte aux infirmières et aux préposés aux bénéficiaires débordés dans les CHSLD et résidences privées. Or, ces médecins ont fait remarquer qu’ils avaient signifié leur volonté d’aider depuis plusieurs semaines, sans réponse de la part de Québec.

Avec les informations de Sophie Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !